Les Cris de Paris – Le Quotidien – Le Petit Bleu de Paris

Les-Cris-de-Paris

Les Cris de Paris – Le Quotidien – Le Petit Bleu de Paris – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Les Cris de Paris 8 . 2e Série  – Le Quotidien – Le Petit Bleu de Paris
éditeur J.Gerson 17 rue des petites écuries Paris 
Dos simple 
§
Cette série de éditeur J. Gerson nous montre les Gagne Petit et les petits métiers du Paris de 1900. Grâce à ces notes de musique, Il nous fait aussi quasiment entendre les cris que l’on entendait dans les rues de ce Paris de la belle époque. Sur cette carte postale un vendeur de journaux et plus particulièrement du journal le  » Petit Bleu de Paris ». Voici l’air  que l’on pouvait chanter sur ce Petit Bleu de Paris;

Continuer la lecture

Share Button

Carte Postale -Les p’tits métiers de Paris-Marchands de journaux

Les p'tits métiers Marchands de journaux - Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

les P’tits métiers de Paris

Marchands de journaux – Les dernières nouvelles

VP .Paris N° 80 (éditeur V.Porcher)

Dos séparé -non circulé

§

Cela ne fera pas la Une des journaux Parisiens  ,et pourtant c’est ma dixième et dernière carte postale de cette série mythique des P’tits métiers de Paris de l’éditeur V.Porcher ,clichés d’eugene Atget .  

Grâce à Jules Ferry  ministre de l’instruction en 1879 , tous les jeunes Français savent « normalement » lire et écrire .

Et c’est vrai qu’en 1900 les journaux ne manquent pas, avec dans les kiosques  ‘Le petit Parisien’ ,Le journal , Le Matin ,et d’autres encore sans oublier bien sur ‘Le petit Journal’  .

l’achat de ces journaux étant le seul moyen à l’époque de se tenir au courant de ce qui se passait en France et dans le reste du monde!

Les kiosques à journaux n’étaient pas les seuls endroits bien entendu ou l’on pouvait acheter le journal ,épiceries ,tabacs ,cafés , et autres magasins vendaient les journaux dans toutes les régions de France.

Mais le vendeur le plus typique de cette époque était bien sur le Crieur de rue , hurlant et commentant les faits divers les plus accrocheurs de la Une ‘du’ ou ‘des’ journaux à vendre , n’ayant pas le droit à cette époque de crier le nom du journal.

Voila cette petite série de 10 cartes est terminée (pour l’instant on ne sait jamais ) en espérant qu’elle vous a plu ?

Share Button

Paris Vécu – Un Kiosque à Journaux

Un Kiosque à Journaux - Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris Vécu – Un Kiosque à Journaux ( N° 58)

L.J & Cie, éditeur , Angoulême – Paris

Dos simple –  circulé à découvert le 22 juillet 1903

§

Ma collection de cpa de Paris Vécu s’agrandit petit à petit car cela devient de plus en plus dur financièrement.

Je m’explique quand on se décide de faire la collection d’une série de 105 cartes que compose cette série de Paris Vécu, on achète bien entendu au départ les cartes les plus connues et les moins chères.

Quand je dis les moins chères, il faut quand même faire attention car pour vous donner un exemple il n’est pas rare de voir sur un même  site de vente ou sur un salon, la carte   » l’aveugle du pont des arts » une carte assez courante pour cette série  vendue de 60€ voir plus  à 12 € la carte.

Je parle bien entendu de la même carte, pas de reproduction ou d’une réédition, tout cela pour en arriver à vous dire que plus la collection avance et plus les cartes manquantes sont chères.

Prenez par exemple, certainement  la  carte la plus chère de cette série « Sortie d’église  mendiants » cette carte n’est pas la plus belle de cette série, on y voit 3 mendiants sur le  devant  de la porte d’une église, son prix atteint généralement plus de 200€.

La raison vient peut être du fait qu’à l’époque envoyer des mendiants en carte postale n’était peut être pas de bon gout, ce qui à fait que la production de cette carte à été moindre que les autres ou peu gardée par les destinataires (ce n’est que  mon avis).

Mais revenons à cette carte, « Un kiosque à journaux » il existe dans cette série deux cartes quasiment identiques de ce kiosque, une avec en arrière plan des militaires et cette carte ou l’on voit un attelage de la maison *Vraikina* (la plus recherchée des deux).

On ne connaît pas grand-chose sur le photographe de cette série ‘Paris Vécu’  à part sa photographie qui apparaîtrait sur quelques clichés de la série.

André Gontier sur le neudin de 1981, nous précise que l’artiste serait sur 3 cartes de cette série (la N° 54 la 96 et la 58) pour la numérotation je me sers de la numérotation faite par André Gontier .

Ce qui nous donnerait en premier plan de cette carte (Un Kiosque à journaux) un des rares portraits de l’artiste de cette série.


Un petit plus avec une carte postale  s’agissant de l’attelage de la maison ‘Vraikina’ qui en dit plus qu’un long discourt sur cet établissement

maison VRAIKINA - Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails




Share Button

Paris Pittoresque – Marchande de journaux – Éditeur Künzli

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Marchande de journaux

Éditeur – Kunzli

Série Paris pittoresque

Dos simple – non circulé

§

L’Éditeur, Künzli et frères.

Certainement l’une des plus grandes maisons d’édition pionnières de cartes postales.

La maison Künzli  avait son siège à Zurich depuis 1896, mais possédait aussi un atelier au 17 rue Richer à Paris.

« J’ai retrouvé aussi que les frères Künzli avaient pignon sur rue en 1909 ,au 11 et 13 rue du Sentier à Paris« 

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

On leur doit bien sur les célèbres chomo-lithographies, les Gruss aus et des cartes fantaisies.

Une des  plus connue et célèbre série est certainement les chomo- lithographies montrant la poste dans plusieurs pays.

Künzli sera l’un des premiers éditeurs à fournir des cartes en phototypie, en éditant de nombreuses cartes régionales et en particulier de Bretagne.

Mais éditera aussi de nombreuses séries photographiques parmi lesquelles  quelques unes sont devenues très prisées par les cartophiles, pour n’en citer qu’une, la série « Paris pittoresque «  est certainement une très plus intéressante.

Share Button