Paris la Grande Crue de la seine en Janvier 1910 – Les sauveteurs secourant une famille quai des Grands Augustins.

Paris la Grande Crue de la seine en 1910 - les sauveteurs secourant une famille quai des Grands Augustins

Paris la Grande Crue de la seine en 1910 – les sauveteurs secourant une famille quai des Grands Augustins – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris la Grande Crue de la seine en  Janvier 1910 – Les sauveteurs secourant une famille quai des Grands Augustins. Un sauveteur transporte un homme lequel sauve lui même son serein enfermé dans une cage.
éditeur ND Phot
§ 

L’eau est partout, sur le quai des Grands Augustins, l’eau ne fait que monter. Seul, le trottoir supérieur contigu à la Seine est à sec, mais on suppose qu’il ne le restera pas longtemps, car l’eau jaillit abondamment du sol par les crevasses de la voûte de la ligne d’Orléans. On suppose que le niveau de l’eau sur le quai s’élèvera encore d’un mètre, atteignant ainsi celui de la Seine. Les habitants du quai des Grands-Augustins ont été invités à Lire la suite

Share Button

Inondations de Paris 1910 Le Pont à la Birago, pont de Chevalet d’équipage construit par les Pontonniers sur l’esplanade des Invalides

Inondations de Paris 1910 Le Pont à la Birago, pont de Chevalet d'équipage construit par les Pontonniers sur l'esplanade des Invalides

Inondations de Paris 1910 Le Pont à la Birago, pont de Chevalet d’équipage construit par les Pontonniers sur l’esplanade des Invalides – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

La crues de la Seine ( Janvier Février 1910 ) – Le Pont à la Birago, pont de Chevalet d’équipage construit par les Pontonniers sur l’esplanade des Invalides 
éditeur J.H
§

Sur l’Esplanade des invalides, c’est un véritable pont que les pontonniers ont édifié. Grace à ce pont la circulation, qui  était interrompue, a été rétablie. Les parisiens peuvent dorénavant traverser les eaux sans courir le risque d’une fausse manoeuvre ou d’une chute et les ravitaillements peuvent s’effectuer avec plus de rapidité dans des conditions meilleures. Les pontonniers n’en sont pas, on le sait, à leur coup d’essai, même si en 1910,  les pontonniers existent en tant que corps spécial que depuis a peine un siècle. Et pourtant nul corps de troupe ne peut Lire la suite

Share Button

Paris – La Grande Crue de la Seine en 1910 – Entrée de la station du Métro de la rue Caumartin

Paris - La Grande Crue de la Seine - Entrée de la station du Métro de la rue Caumartin

Paris – La Grande Crue de la Seine – Entrée de la station du Métro de la rue Caumartin

Paris – La Grande Crue de la Seine  Janvier 1910 – Entrée de la station du Métro de la rue Caumartin
éditeur ND phot
§

Les égouts, par suite, de la crue de là Seine, étant en pleine charge, le tunnel du Métropolitain sera envahi par les eaux.  La station Caumartin, et le souterrain du Nord-Sud étant sous les eaux la surpression des rames sera produite dans tout le quartier de la gare Saint-Lazare. Les tunnels du métropolitain ressemblaient à de vastes conduites d’égout et plusieurs trains étaient en détresse entre les stations. Une grande nappe d’eau se formera aussi sous la rue Saint-Lazare, la rue de Provence et le boulevard Haussmann.

Share Button

Inondation de paris en Janvier et Février 1910 – Rue leblanc

Inondation de paris en Janvier et Février 1910 - Rue leblanc

Inondation de paris en Janvier et Février 1910 – Rue leblanc – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Inondation de paris en Janvier et Février 1910 – Rue leblanc
éditeur Vandenbove Liancourt
§

Le photographe s’est positionné en hauteur quasiment en face du N° 35 de la rue Leblanc pour immortaliser ce moment. un peu plus loin on peut voir les entrepôts et magasins généraux de Paris et à l’angle de la rue au N° 29 le café de monsieur Lecade. Le 24 janvier 1910, l’eau s’est mise à jaillir tout à coup au milieu de la chaussée, sous la poussée de la masse liquide souterraine, deux regards d’égout ont cédé. En quelques instants la rue se trouva transformée en un véritable canal. Les habitants de la rue Leblanc, au nombre de deux cents environ, se trouvèrent bloqués chez eux et dans l’impossibilité d’en sortir autrement qu’avec l’aide de bateaux ou de radeaux. 

Share Button

Inondations de 1910 à paris – Rue lecourbe – Jardin Maraicher

Inondations de 1910 à paris - Rue lecourbe - Jardin Maraicher

Inondations de 1910 à paris – Rue lecourbe – Jardin Maraicher – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Inondations de 1910 à paris  – Rue lecourbe – Jardin Maraicher
éditeur Rose 
§

La rue Lecourbe est sous les eaux, et la perte pour les maraichers de Paris est grande, toute la production de légumes est perdue. Difficile d’imaginer que durant la seconde moitié du XIX°siècle, les maraîchers parisiens sont nombreux dans la capitale. La production légumière est grande et les jardins maraichers de Paris, comprennent 1,378 hectare, divisé entre 1,800 jardiniers, qui payent en rente de 800 à 1,300 fr. de l’hectare. Cette exploitation emploie, en outre, 1000 chevaux à l’année, et 400 chevaux pour les irrigations. L’urbanisation et l’industrialisation de la capitale sonneront la fin au début du XXe siècle des jardins maraîchers.

Share Button