Carte Postale Ancienne d’Angers – Le Jeu boules de Fort

Angers - Le Jeu boules de Fort

Angers – Le Jeu boules de Fort

Angers – Le Jeu boules de Fort – De tous les jeux populaires en Touraine et en Anjou, le plus noble est bien celui de « la boule de fort ». Cette boule, cerclée de fer, présente deux calottes symétriques dont l’une est légèrement évidée en cuvette. Le côté faible s’oppose au « fort ». Le jeu de boules de fort est un rectangle de 25 mètres sur 7 environ, creusé en gouttière régulière et limité à chaque bout par un madrier. Le sol, de glaise battue, est finement sablé, et roulé. Les bons jeux sont couverts et peuvent être utilisés par tous les temps. Le profil des boules de fort est très variable, allant de la boule presque plate à celle presque sphérique. La boule plate lancée sur une surface plane suit une trajectoire presque  Continuer la lecture

Share Button

Carte postale Ancienne du Cantal – Saint Mary-le-Plain – Maison Resche

 Cantal - Saint Mary-le-Plain - Maison Resche

Cantal – Saint Mary-le-Plain – Maison Resche

Cantal – Saint Mary-le-Plain – Maison Resche – Germain Malroux, Civette, lib, édit Aurillac. Cette petite ville est située à 22 kilomètres de ST-Flour et 11 km de Massiac dans le département du Cantal en région Auvergne-Rhône-Alpes. En 1900 Saint-Mary-le-Plain compte 586 habitants administrés par le maire Monsieur Grèze (J). A cette époque de nombreux habitants de St Mary-le-Plain travaillent dans les mines d’antimoine de M. Resche et M. Berthuy et Cie. Cette maison existe toujours et se trouve sur la place à une vingtaine de mètres du monument aux morts.

Share Button

Carte postale Ancienne – Une ferme d’autruches à Nice – La récolte des oeufs

Une ferme d'autruches à Nice - La récolte des oeufs

Une ferme d’autruches à Nice – La récolte des oeufs

Une ferme d’autruches à Nice – La récolte des œufs – Un écrivain jadis préconisait « l’art d’élever les lapins et de s’en faire 15.000 francs de rente. Un industriel californien avisé eu l’idée de pratiquer l’art d’élever les autruches et d’en tirer plusieurs fois autant. C’est dans les environs de Nice sur un terrain de 15000 m2 que s’élevait la ferme. C’est en 1902 que l’élevage commença avec vingt-cinq oiseaux venus de la Californie et sept venus d’Abyssinie. Ces trente-deux bêtes donnèrent naissance en 5 ans à cent dix-huit autres. Cela procura très vite un joli bénéfice à l’intelligent et audacieux éleveur. Il faut dire que la nourriture d’un volatile revenait à peu près à 3 francs par mois et coûtait, tous frais compris, 70 francs par an, mais chaque oiseau rapportait bon an mal an mille francs de plumes. Si l’on considère que l’autruche jouit d’une robuste santé et produit des plumes jusqu’à l’âge de Continuer la lecture

Share Button

Cartes Postales Anciennes de Varrains – La route de Saumur de la belle époque à Aujourd’hui

Varrains est située à 8 kilomètres de Saumur dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire. En 1900, la ville compte 851 habitants administrés par le maire M. Touché. On ne peut pas parler de Saumur et de Varrains sans citer les vignerons de cette époque installés à Varrains et commençons par M. Bertrand, M. Breton Camille, M. Carret Alexandre, M. Gasnault, M. Millon, M. Mollay , Pasquier-Boutin, M. Pimot Florent et Robin Gouzy. Il manque le nom de M. Auguste Guiocheau sur cette liste des vignerons de cette petite ville de Varrains car quelques années avant 1900 ce vigneron trouva la mort dans sa vigne. L’histoire est bien triste, un samedi matin, Auguste Guiocheau aperçut sur la  Continuer la lecture

Share Button

Carte Postale Ancienne de Hannogne-Saint Martin Ardennes Rue de la Filature

Hannogne-Saint Martin Ardennes rue de la filature – Hannogne-Saint-Martin est une commune située à 14 kilomètres de Mézières dans le département des Ardennes, en région Grand Est. En 1910, la ville compte 609 habitants administrés par le maire M. Lombart. La filature de laine cardée est l’affaire de M. Girez et l’extraction de pierres de taille est gérée par M. Hénin-Baudry. À cette époque, le brasseur est M. Médot-Thiéry et les mariniers sont M. Denoncin-Bertaux et M. Duval. Bien sûr, n’oublions pas les agriculteurs, M. Deglaire, M. Genesseau-Parent, M. Gilmier-Vener et M. Renvoy. Il y avait aussi deux fabricants d’outils Oratoires, M. Deglaire et M. Goffart. ( un outil Oratoire est un outil ou une machine qui sert au travail du sol).           

Share Button