Paris La grande Crue de la Seine de Janvier 1910 – Effondrement d’un égout boulevard Haussmann

Paris La grande Crue de la Seine de Janvier 1910 - Effondrement d'un égout boulevard Haussmann

Paris La grande Crue de la Seine de Janvier 1910 – Effondrement d’un égout boulevard Haussmann – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris La grande Crue de la Seine de Janvier 1910 – Effondrement d’un égout boulevard Haussmann 
éditeur ND Phot
§

Boulevard Haussmann, et ses abords ont été signalés, dès le début de la crue, comme les plus pittoresquement sinistrés. On sait, en effet, qu’en cet endroit le sol n’était plus constitué, que par une mince croûte, minée en dessous, chaque jour davantage, par les eaux qui se sont précipitées dans cette immense cuvette souterraine. Lorsque la pression du liquide a augmenté sous l’afflux incessant de la masse mouvante, on a vu d’abord les bouches d’égout vomir des torrents et, peu après, l’eau se créer d’autres issues à travers la chaussée. Des tourbillons indiquaient encore que l’onde sournoise continue rageusement son œuvre de destruction.

Share Button

Paris La grande Crue de la Seine de 1910 – Le pont Alexandre III

Paris La grande Crue de la Seine de 1910 - Le pont Alexandre III

Paris La grande Crue de la Seine de 1910 – Le pont Alexandre III – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris La grande Crue de la Seine de 1910 – Le pont Alexandre III
éditeur ND Phot
§

Partout, l’eau monte et s’infiltre, inondant les voies publiques en menaçant les immeubles. Le passage d’une rive à l’autre n’est point chose aisée pendant cette crue de 1910 . L’affluence est énorme sur le pont Alexandre III, qui n’a pas eu à souffrir et demeure impassible dans son imposante majesté qui évoque les souvenirs féeriques de la dernière exposition de Paris et l’amitié franco-russe, instaurée par la signature de l’alliance conclue en 1891 entre l’empereur Alexandre III et le président de la République française Sadi Carnot. 

Share Button

Paris inondé -cliché du 28 janvier 1910 en bateau au boulevard Haussmann

Paris inondé -cliché du 28 janvier 1910 en bateau au boulevard Haussmann

Paris inondé -cliché du 28 janvier 1910 en bateau au boulevard Haussmann- Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris inondé -cliché du 28 janvier 1910 en bateau au boulevard Haussmann
éditeur A Noyer Paris
§

Le boulevard Haussmann ne forme plus qu’un immense lac depuis le numéro 85 jusqu’à la rue Tronchet. L’inondation s’étend rapidement, l’eau, que déverse à torrent, place du Havre, le trou du métro nord-sud, et que l’on s’efforce de diriger vers la rue de l’Arcade, pour sauvegarder les sous-sols de la rue Saint-Lazare, a atteint le boulevard Haussmann vers neuf heures du matin. Un peu plus tard, rompant les digues élevées à cet endroit, elle s’est étendue en nappe sur la chaussée, a envahi le square de la Chapelle expiratoire les rues Pasquier et d’Anjou.

Share Button

Cartes postales anciennes – Les inondations de paris en 1910 quai Henri IV

Cartes postales anciennes - Les inondations de Paris en 1910 - L'Estacade quai Henri IV

Cartes postales anciennes – Les inondations de Paris en 1910 – L’Estacade quai Henri IV

Cartes postales anciennes – Les inondations de Paris en 1910 – L’Estacade quai Henri IV 
éditeur FF Paris 
§
La Seine n’est pas encore au maximum et les parisiens se promènent tranquillement sur l’estacade. Le 28 janvier 1910, le barrage établi à la rampe du quai de l’Estacade va céder et l’eau envahira le quai et soulèvera le tablier du pont.
Share Button

Paris La grande Crue de la Seine de Janvier 1910 au pont des Saints Péres

Paris La grande Crue de la Seine de Janvier 1910 au pont des Saints Péres

Paris La grande Crue de la Seine de Janvier 1910 au pont des Saints Pères – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris La grande Crue de la Seine de Janvier 1910 au pont des Saints Pères – Les bateaux émergent des quais.
éditeur ND Phot
§

En ce mercredi 26 janvier 1910, la Seine monte toujours. Il est impossible de prévoir où cette crue effrayante cessera d’étendre ses ravages et de faire de nouvelles victimes ! Au pont des Saints-pères l’eau tourbillonne avec violence, des poutres, des pièces de bois heurtent à grands coups sourds les longues fermes métalliques, et le font tout entier résonner, au choc de ces dangereux béliers. Là encore, les groupes sont si nombreux, si denses que les  Lire la suite

Share Button