Carte Postale Ancienne de Brutelles – Le café Perruchot d’hier à Aujourd’hui

Carte Postale Ancienne de Brutelles - Le café Perruchot de belle époque à Aujourd'hui

Carte Postale Ancienne de Brutelles – Le café Perruchot à la belle époque – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Brutelles Café Perruchot
Lévêque photographe éditeur 28 Grande Rue à Ault – plaque Guilleminot
§

Brutelles est située dans le département de la Somme, en région Haute-de-France. Comme, il est indiqué quelquefois sur des cartes postales de Brutelles, nous voici au carrefour de Saint-Valery-sur-Somme a Eu et de Cayeux à Escarbotin, aujourd’hui le café est toujours en place à l’angle des rues de Bourseville et du 8 mai. En 1900, la ville compte 297 habitants, le maire est M. Duminy-Lambert Père. À cette époque la ville est fière d’avoir deux auberges, celle de M. Dubut-Lambert et bien sûr l’auberge de M. Perruchot. Grâce à google-Maps voici une photo du même endroit avec un petit montage photo pour le plaisir.!

Brutelles le café Perruchot d'hier à Aujourd'hui

Brutelles le café Perruchot d’hier à Aujourd’hui – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Share Button

Carte Postale Ancienne – Ville-d’Avray – Route de Versailles – Maison Michelle

Carte Postale Ancienne - Ville-d'Avray - Route de Versailles

Carte Postale Ancienne – Ville-d’Avray – Route de Versailles – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Ville-d’Avray – Route de Versailles – Maison Michelle – Tabac – Vins – Liqueurs 
éditeur EM 
§

Commune des Hauts-de-Seine en région Île-de-France, Ville-d’Avray en 1910 est administrée par le maire M.Lemerre. A cette époque les 1730 habitants ont comme épicier M.Combettes, M. Donada, M. Jourdain, M. Landot et Veuve Chevalier. A noter sur la commune le château Le Monastère appartenant à E. Halphen, le chateau de La Ronce de M. Bucquet et celui de ville Ville d’Avray appartenant à la famille Laroche.

Share Button

Carte Postale Ancienne d’Ablis – Rue Pierre Trouvé – l’Abbaye

carte-postale-ancienne-Ablis-rue-Pierre-trouvé

Carte Postale Ancienne d’Ablis – Rue Pierre Trouvé – l’Abbaye- Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Ablis – Rue Pierre Trouvé – l’Abbaye
édition Pelletier
§

Commune située dans le département des Yvelines en région Île-de-France, Ablis en 1910 est administrée par le maire monsieur Trouvé (nom de la rue sur la carte postale). A cette époque le notaire de la ville est monsieur Ferrien et les medecins sont M. Brionne et M. Gebert.

Share Button

Cartes Postales Anciennes – Lavilletertre – Rue Trésorière et le bureau de poste d’hier à Aujourd’hui

Cartes Postales Anciennes - La Villetertre - Rue Trésorière et le bureau de poste

Cartes Postales Anciennes – La Villetertre – Rue Trésorière et le bureau de poste – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

LaVilletertre – Rue Trésorière et le bureau de poste
§

Située à 32 kilomètres de Beauvais dans le département de l’Oise en région Nord Pas-de-Calais-Picardie la commune de Lavilletertre en 1910 compte 275 habitants administrés par le maire M. Lambert (F). À noter que le château de Saint-Cyr à cette époque est la propriété du comte de Sesmaison. Une petite vue Google-Maps pour s’apercevoir que la rue Trésorière à Lavilletertre n’a pas tellement changé…Dommage que les voitures stationnées gâchent un peu la vue de ce qui était le bureau de tabac à la belle époque…!     

Lavilletertre-rue-Trésoriére-dhier-à-aujourdhui

Lavilletertre-rue-Trésoriére-dhier-à-aujourdhui – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Share Button

CPA – Paris XVIII – Place du Tertre – Coin de la rue Norvin – Montmartre

CPA - Paris XVIII - Place du Tertre - Coin de la rue Norvin - Montmartre

CPA – Paris XVIII – Place du Tertre – Coin de la rue Norvin – Montmartre – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Place du Tertre – Coin de la rue Norvin – Montmartre
éditeur G.C.A – Paris 
§

Oh ! Petite place du Tertre, que je t’aime, que je t’aime !… J’espère que tu n’échangeras jamais ton visage de petite vieille ridée, pittoresque et intime, contre un visage de matrone cossue, ayant des balcons pour Peignes et des toits de zinc pour chapeau ! J’espère que tu repousseras de toute ta courte colère furibonde les pioches et les pics des démolisseurs, ces éventreurs de la pierre, de la brique et des chambres où de pauvres existences s’aimèrent, se Lire la suite

Share Button