Carte- Postale Ancienne d’Essigny-le-Grand – Le Transport de betteraves au dépôt en 1910

Carte- Postale Ancienne d'Essigny-le-Grand - le Transport de betteraves au dépôt en 1910

Carte- Postale Ancienne d’Essigny-le-Grand – le Transport de betteraves au dépôt en 1910 – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Essigny-le-Grand – le Transport de betteraves au dépôt
éditeur L Petipas 
§

Avant dernière carte de cette série de cartes d’Essigny-le-Grand. Restons dans l’agriculture et plus précisément dans la récolte des betteraves sucrières. Les betteraves sont récoltées généralement de septembre à novembre. Elles sont alors mises en tas, très souvent au bord des champs afin de les transporter le plus rapidement possible vers la sucrerie la plus proche. Aujourd’hui les tracteurs et leurs remorques transportent une énorme quantité de betteraves, mais dans les années 1910 l’attelage de boeufs était l’un des moyens les plus courants et les plus sûrs pour tirer un tombereau plein à ras bord.

Share Button

Juvisy – La Grande rue – Carrefour de la Croix d’hier à Aujourd’hui

Juvisy-Grande rue-Carrefour de la Croix

Juvisy-Grande rue – Carrefour de la Croix – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

36 – Juvisy ( S.-&.-O) – Grande rue
Photo Leprunier, Juvisy 
Dos séparé – circulé à découvert
§ 

Après quelques jours avec des cartes sur le cirque barnum & Bailey, bien content de revenir dans l’Essonne et plus particulièrement à Juvisy-sur-orge. Nous voici, rue grande Rue au niveau du carrefour de la croix et de la rue de la ferme. En 1910 Juvisy-sur-orge est une ville de 4245 habitants administrée par le maire Monsieur Argeliés. Sur la gauche de cette carte postale on peut voir distinctement une croix posée sur un socle en pierre, ne cherchez plus cette croix aujourd’hui au carrefour de la grande rue et de la rue de la République, car elle a disparu… Mais qu’est devenue cette croix ? si vous avez la réponse merci de me laisser un commentaire. Grace à google-maps et un petit montage photo retrouvons ce carrefour 100 ans après l’édition de cette carte postale.

Juvisy-grande rue d'hier a aujourd'hui

Juvisy – Grande rue d’hier à aujourd’hui – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

 

 

 

 

 

  

Share Button

Abattoirs de la Villette – Le Comptage des peaux

Abattoirs de la villette -comtage des peaux

Abattoirs de la Villette -comptage des peaux

F.B   349    Paris  –  Abattoirs de la Villette – comptage des peaux
éditeur F.B
Dos séparé – non circulé
§ 

On récupère et on compte les peaux aux abattoirs de la Villette, les peaux seront ensuite salées ou séchées pour être conservées, trempées, tannées et passeront ensuite par le refendage et le dérayage pour ensuite repasser par un re-tannage et la teinture.   

 


 

Share Button

Carte postale Ancienne de Sartrouville – L’église et le tombereau

78- Sartrouville - l'église et le tombereau

78- Sartrouville – l’église et le tombereau

1  –  Sartrouville – l’église
éditeur Abeille – asnières
Dos séparé – non circulé
§

Le tombereau de la maison lambert et fils tiré par un seul cheval peine à monter la côte de la rue de l’église.
Située à 23 kilomètres de Versailles, dans le département des Yvelines  Sartrouville en 1910 est une ville de 2550 habitants administrée par le maire monsieur Lecavelé.
En regardant de très près, on peut voir sur la gauche de cette carte postale une petite fille accroupie jouant sur le trottoir…vu le nombre de voitures aujourd’hui qui passent dans cette rue je ne suis pas sûr que les enfants jouent encore sur les trottoirs !

En parlant de trottoirs, cela me rappelle mon enfance et les courses de petits bateaux en papier ou d’allumettes que l’on organisait à Paris quand le préposé du nettoyage des caniveaux ouvrait la vanne d’eau du haut de la rue de Charonne. Le but du jeux était de mettre sa petite embarcation dans l’eau du caniveau et de la laisser aller au fil de l’eau … le premier bateau où allumette arrivant devant le 95 rue de Charonne était déclaré vainqueur de cette grande aventure…!

Une petite vue google maps de la rue de l’église de Sartrouville 100 ans après l’édition de cette carte postale. 

Sartrouville-100-ans-après

Sartrouville-100-ans-après

 

Share Button

Pantin – La librairie Borni – 28 rue de Paris dans les années 1900

93-Pantin-La librairie Borni-28 rue de paris- Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

93-Pantin-La librairie Borni-28 rue de Paris- Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

17  Bis – Pantin – La librairie Borni – 28 rue de Paris dans les années 1900
G. Francq – éditeur Pantin 
Dos séparé – circulé à découvert en 1909

Nous voici à Pantin à la hauteur du 28 de la rue de Paris dans les années 1900.
L’expéditeur de cette carte postale a bien mentionné les numéros du 28 au 32 sur le recto de cette carte afin de bien faire voir l’endroit où il habitait…en l’occurrence au 32 .!
Au N° 28 comme l’indique la légende de cette carte se trouvait la librairie Borni, au même numéro la Maison Prat vendait et livrait son « Bois et Charbons' », un peu plus loin au N°34 on pouvait trouver le Bourrelier Mr Duval et au N°36 l’herboriste Mr Salles.
Quelques mots quand même de Pantin en 1910, Arrondissement de Saint-Denis … Chef-lieu du Canton, Pantin compte 32470 habitants administrés par le maire de cette époque Monsieur Flory.
Son juge de paix est Mr Becilu, le Commissaire de Police est Mr Monsarrat, le percepteur et Mr Barbier et le receveur Municipal Mr Sauvage.
À noter que Les Postes et Télégrammes se trouvaient au 104 rue de Paris et au 40 route d’Aubervilliers, la manufacture nationale des tabacs au 6 rue Courtois et la manufacture d’allumettes de l’État se situaient au 44 route de Flandre.
j’oubliais de vous dire qu’il existe une carte portant le numéro 17, cette carte est quasiment la même que la 17 bis à la seule différence qu’un tombereau passe juste devant l’objectif et se retrouve à la hauteur de la charrette et du cheval Blanc quand le photographe a déclenché son appareil photo.

Share Button