Carte Postale Ancienne d’Essigny-le-Grand – La sortie du troupeau de Moutons

Essigny-le-Grand - Château Fort - La sortie du troupeau de Moutons

Essigny-le-Grand – Château Fort – La sortie du troupeau de Moutons – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Essigny-le-Grand – Château Fort – La sortie du troupeau de Moutons
éditeur L Petipas 
§

En 1910, les 832 Essignaquois et Essignaquoises ne s’étonnent plus de voir passer des troupeaux de moutons dans la ville. Il faut dire qu’à cette époque, la ville ne manque pas de familles d’agriculteurs en voici la liste et commençons par M. Bourré, M. Boury ( maire de la ville), M. Carlier, M. Guffroy, M. Larue (ED) et M. Turbot-Coeu. Un petit mot quand même sur ce château fort d’Essigny-le-Grand qui fut construit en 1090. Le château-fort, fut démantelé par ordre royal ne laissant plus que la porte d’accès, porte qui sera rasée comme tout le reste du village après les ravages de la grande guerre 1914/1918. Les Archives Départementales en donnent la description suivante  Elle présente une Lire la suite

Share Button

Carte postale Anciennes – La ferme de Champardolles dans les environs de-Moulins engilbert

Carte postale Anciennes - La ferme de Champardolles dans les environs de-Moulins engilbert

Carte postale Anciennes – La ferme de Champardolles dans les environs de-Moulins engilbert – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

La ferme de Champardolles dans les environs de Moulins Engilbert
éditeur, Ch. Laplace, Moulins Engilbert  
§

Les agriculteurs de cette ferme de la Nièvre ont sorti les boeufs, moutons, oies, chevaux et autres animaux devant la ferme pour que le photographe immortalise le cheptel. Difficile, pour moi de dire exactement où se trouvait cette ferme. J’ai bien trouvé une route Champardolles sur la commune de Limanton à 6 kilomètres à vol d’oiseau de Moulins-Engilbert , mais malheureusement impossible de la visualiser avec Google-Maps. Bien sur si vous connaissez cet endroit merci de me laisser un commentaire.

Share Button

Lormes interieur de Ferme – Le Villars

Lormes interieur de Ferme-Le Villars

Lormes –  intérieur de Ferme-Le Villars – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Lormes – intérieur de Ferme – Le Villars 
éditeur Berlière.
Dos séparé – circulé à découvert en 1907 
§

Voici une carte postale de Lormes, ville où j’ai passé pendant plus de 15 ans certainement mes plus belles vacances d’été. Raymond, Jean-Luc et les autres copains qui connaissez tous les petits coins de Lormes .. pouvez-vous localiser cet endroit ..?. Bien sur la rue du Villard existe, mais est-ce que cette ferme des années 1900 est encore en place..?. Parlons un peu de Lormes en 1900, la ville est située à 36 kilomètres de Clamecy et compte 2886 habitants administrés par le maire de l’époque Mr Focard. À cette époque les petits commerces ne manquent pas et on ne compte pas moins de 6 boulangeries à Lormes: Maison Fournillon; Paillet; Paturat; Pick (L); Rousseau et Trinquet. Les bouchers ne sont pas en reste avec Lire la suite

Share Button

Abattoirs de la Villette – Le Comptage des peaux

Abattoirs de la villette -comtage des peaux

Abattoirs de la Villette -comptage des peaux

F.B   349    Paris  –  Abattoirs de la Villette – comptage des peaux
éditeur F.B
Dos séparé – non circulé
§ 

On récupère et on compte les peaux aux abattoirs de la Villette, les peaux seront ensuite salées ou séchées pour être conservées, trempées, tannées et passeront ensuite par le refendage et le dérayage pour ensuite repasser par un re-tannage et la teinture.   

 


 

Share Button

Carte postale des Abattoirs de la Villette – égorgement du veau

Abattoirs-de-la-villette-égorgement-du-veau

Abattoirs-de-la-villette-égorgement-du-veau

Abattoirs de la Villette – égorgement du veau
éditeur F.B
Dos séparé – non circulé
§ 

Âmes sensibles, s’abstenir de regarder cette carte postale.!
La grande histoire des abattoirs de la Villette commence en 1859 quand il est décidé de construire des abattoirs et un marché à bestiaux et se termine dans les années 1970.

Quelques détails sur les abattoirs de la Villette, le plus important en 1900 avec 180 échaudoirs, 324 bouchers et 24 charcutiers.
Des étables contenants 2947 bœufs, 1500 veaux, 9725 moutons. Les lendemains de marché « Mardi et Vendredi », sont les jours de grandes tueries.
On abat en hiver par jour, 1200 bœufs, 800 moutons et 500 veaux. Par an en gros bétail, 252000 têtes, 205000 veaux, moutons et Chèvres 1676000 et 23000 porcs.
Les viandes sorties en Boucheries représentent 126 millions de Kilos par an et 16 millions de Kilos en charcuterie.

Share Button