Carte Postale Ancienne de Crain – La rue du Moulin

Carte Postale Ancienne de Crain la rue du Moulin

Carte Postale Ancienne de Crain la rue du Moulin

Crain la rue du Moulin
Librairie E Goulet , Clamecy
§
Petit village, situé à 32 kilomètres d’Auxerre et 1 kilomètre de Coulanges-sur-Yonne dans le département de l’Yonne en région de Bourgogne Franche-Comté. Crain en 1900 compte 545 Crainois et Crainoises administrés par le maire M. Blouzon (A). Dans cette petite ville de Crain un célèbre sculpteur français emblématique des styles Art nouveau et Art déco voit le jour le 30 septembre 1872, son nom est Max Blondat. Mais revenons à Crain en 1900 et citons quelques noms de cette belle époque et commençons par le boulanger M. Grasset. Le meunier était M. Brandon et les maréchaux M. Mandron et M. Rocher. Les terres agricoles étaient l’affaire de M. Barbier, M. Bernier, Blondeau M. Paillard et M. Goyard. Ce petit passage à niveau existe toujours dans la rue du moulin. À noter en 1900 le château Maison-Blanche appartenant à Madame Rabé et celui de Misery de M. Goyard (F).

 

Share Button

La Gare de St-Nom la Bretèche – Forêt de Marly – d’hier à Aujourd’hui

La Gare de St-Nom la Bretèche - Forêt de Marly

La Gare de St-Nom la Bretèche – Forêt de Marly

Gare de St-Nom la Bretèche ( S.etO.) 
Cliché Helbiez – éditeur Bourgeois Frères – Chalons-s-s
Dos séparé – circulé sous enveloppe en 1934
§ 

Voici une carte bien sympathique peu courante qui devrait ravir les passionnés de petites gares et les collectionneurs des villes de St nom la bretèche et de L’Étang-la-Ville. Pourtant située en forêt de Marly sur la commune de L’Étang-la-Ville, la gare est nommée Saint-Nom-la-Bretèche – Forêt-de-Marly. La gare sera ouverte à titre d’essai le 22 décembre 1889 et verra le premier train passer le 15 décembre 1890. Grâce à Google-maps j’ai facilement retrouvé ce que je pense être l’endroit où était placé le photographe Helbiez. Si le passage à niveau d’aujourd’hui ressemble bien à celui de la carte postale, il n’en est pas autant avec le bâtiment. Bien sur avec toutes ces années le bâtiment a pu subir des transformations, mais il est possible aussi que je me trompe d’endroit et seul des passionnés de cette gare et de cette ville peuvent me donner la solution… Alors n’hésitez pas à me laisser un message si vous avez la solution à mon doute… !

Gare de st-nom-la Bretèche-d'hier à aujourd'hui

Gare de st-nom-la Bretèche-d’hier à aujourd’hui

 

Share Button

Les Vallées – Colombes – Le Passage à niveau de la rue des Montclairs – D’hier à Aujourd’hui

-Les-Vallées-Colombes-Le-Passage-à-niveau-de-la-rue-Montclairs

Les Vallées – Colombes – Le Passage à niveau de la rue Montclairs – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Les Vallées  – Le Passage à niveau de la rue des  Montclairs
dos séparé – circulé à découvert en 1911 
§

Nous voici dans le département des  Hauts-de-Seine et plus précisément à Colombes dans les années 1910. Colombes à cette époque est un arrondissement de Saint-Denis, Chef-lieu du canton de 28864 habitants. Le maire de cette époque est Monsieur Geofroix, le secrétaire de Mairie Mr charrier, le percepteur, receveur municipal Mr Vittoz, et l’architecte Voyer Mr Callot. Les postes et Télégraphes se trouvaient Place de la République pour Colombes et boulevard de la République pour La Garenne Colombes. Encore une fois cette carte postale est pour moi une bien belle CPAs qui reflète bien ces années de la belle époque et ce coté tranquille que pouvaient avoir nos villes de France. Le passage à niveau que l’on voit sur cette carte postale a bien sûr disparu et est aujourd’hui devenue à passage piéton qui permet de passer d’un côté à l’autre de la coulée verte. Grâce à Google-Maps, voici ce qu’est devenue cette rue des Montclairs 100 ans après l’édition de cette carte postale.

Colombes-Rue des Montclairs d'hier à Aujourd'hui

Colombes-Rue des Montclairs d’hier à Aujourd’hui

  

 

Share Button

Villers Cotterets -Le parc-Passage des Châtaigniers

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Villers Cotterets -Le parc-Passage des Châtaigniers

Risse ,Lib ,éditeur .

Dos simple -circulé en 1904

§

On prenait son temps en 1900, la route est peu fréquentée mais le gardien est toujours à son poste.

Le métier de garde barrière n’était pas de tout repos, Il fallait être présent toute la journée, dimanche compris.

Manœuvrer la barrière n’était pas toujours facile, il fallait tirer à la force des bras une lourde barrière qui se déplaçait sur de grosses roulettes, la tache devenait encore plus dure quand il neigeait ou gelait.

Charrettes, fiacres, voitures et troupeaux étaient les usagers privilégiés de cette barrière, pour les piétons il existait des portillons libres d’accès

Indépendants à la barrière.

Par la suite on passa à un système beaucoup moins pénible pour manœuvrer les barrières  grâce un treuil actionné par une manivelle.

Ensuite les barrières manœuvrées électriquement, et aujourd’hui les barrières automatiques.

Finis le sourire de la garde barrières ou du garde, et la petite conversation qui suivait en attendant le train.

Vive le progrès !!

Share Button