Cartes postales Anciennes de Saint-Fargeau pour un clin d’oeil à la Louisiane

Saint Fargeau, la gare, la place Bellecroix et la rue Porte-Marlotte. Deux cartes postales pour un petit clin d’œil à Kevin Reese qui habite en Louisiane. Impossible, bien sûr de savoir si les ancêtres de Kevin ont marché place Bellecroix ou dans la rue Porte-Marlotte avant de partir pour la Nouvelle-France et la Louisiane. Kevin est un coboy de la Louisiane alors citons quelques agriculteurs de cette époque qui élevaient des chevaux et cultivaient les terres de Saint Fargeau, comme M. David, M. Garnier et M. Lacour. Restons avec les chevaux et citons les noms des bourreliers, charrons et bien sur maréchaux ferrants qui à la belle époque étaient installés en ville comme M. Coyon, M. Jolin — Brossier, M. Colas, M. Jousse, M. Rateau — M. Bénard, M. Fernel, M. Luzy, M. Rameau, M. Raveau et M. Salin. Le bon pain français est une affaire de professionnels et ce sont les boulangeries de M. Dutheil, M. Gressin et M. Quéron qui officiaient dés 2 h du matin pour servir au lever du soleil les Fargeaulais et Fargeaulaises. Il m’est impossible en quelques mots d’expliquer l’histoire des Acadiens et de leur farouche désir de garder pour beaucoup des Continuer la lecture

Share Button

Carte Postale Ancienne de Montigny-sur-Aube – Un coin de la place

Carte Postale Ancienne de Montigny-sur-Aube - Un coin de la place

Carte Postale Ancienne de Montigny-sur-Aube – Un coin de la place – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Montigny-sur-Aube – Un coin de la place
Collection Sabarly – S. Brunclair et Cie Troyes
§

Montigny-sur-Aube est une petite ville française d’environ 280 Montignois et Montignoises, située dans le département de la Côte-d’Or en région de Bourgogne Franche-Comté. En 1900 la ville compte pas moins de 664 habitants rendez-vous compte plus du double qu’aujourd’hui. À cette époque le maire M. Albert Terrasson est fier de compter de nombreux commerces installés en ville. On compte 2 boulangeries, celle de M. Simard et de Mme Collenne, les épiceries et merceries sont tenues par M. Chameroy, Mme. Collenne, M. Depontailler, M. Dupont, M. Frérot et M. Perronne. Pour les gens de passage, l’hôtel de M. Perret et de M. Rigolot sont ouverts toute l’année. Un petit problème de santé c’est le docteur M. Debricon ou M. Dimey qu’il faut aller voir. Une vache, un cheval, un mouton ou un animal de compagnie malade c’est le vétérinaire M. Lambert le spécialiste. La liste est encore longue et je pourrais vous citer encore beaucoup de noms de ces petits artisans ou commerçants qui étaient installés à la belle époque à Montigny-sur-Aube. Je suis toujours assez triste de voir toutes ces petites villes de France perdre leur population et leurs petits commerces les uns après les autres. A noter qu’à cette époque le château de Montigny est la propriété de M. Lebas-Duplessis. 

Share Button

Carte Postale Ancienne de Lezinnes – Scierie de Marbre d’hier à Aujourd’hui

Carte Postale Ancienne de Lezinnes - Scierie de Marbre

Carte Postale Ancienne de Lezinnes – Scierie de Marbre – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Lezinnes – Scierie de Marbre
Collection JD à Sens – Cliché Pissot
§
Située sur le canal de Bourgogne à 11 kilomètres de Tonnerre dans le département de l’Yonne en région Bourgogne Franche-Comté, Lézinnes en 1911 compte 893 habitants administrés par M. Paris (H) maire de la ville. À cette époque la scierie de marbre et de Pierre est la propriété de M. Soupé (G). Aujourd’hui l’endroit existe toujours, mais bien sûr la scierie a disparu et ce grand bâtiment est devenu « la gravière du Moulin » un gite d’étape offrant un hébergement de 32 lits individuels. Dommage que l’existence de cette scierie ne soit pas mentionnée sur le site de ce gite, on y parle bien du moulin mais je n’ai rien trouvé sur cette scierie. Grâce à une image google-maps et un petit montage voici où se trouvait exactement la scierie de marbre et de pierre de
Lezinnes.
Lézinnes-la-scierie-de-marbre-dhier-à-Aujourdhui

Lézinnes-la-scierie-de-marbre-dhier-à-Aujourdhui – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

 

Share Button

Carte Postale Ancienne de Vigny-Venizy – Le pressoir à cidre de M. MILLON

Carte Postale Ancienne de Vigny-Venizy - Le pressoir à cidre de M. MILLON

Carte Postale Ancienne de Vigny-Venizy – Le pressoir à cidre de M. MILLON – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Vigny – Venizy (Yonne) – Le pressoir à cidre de MM. MILLON Frères
cliché Chardonnet 
§

Allons faire un petit tour dans le département de l’Yonne à 27 kilomètres de Joigny et 7 km de St-Florentin mais plus exactement à Venizy. La ville de Vénisy est composée des hameaux de Cuchot, les Fourneaux, le Montelard, le Ruet, les Pommerats, les Lammes, la Chauffonnerie, la Tuilerie, le Retranchement, la Mothe et bien sûr de Vigny. En 1910 la ville de Venizy compte 985 habitants administrés par le maire M. Sallot. Mais où étaient garés le tracteur et le pressoir à cidre des Frères Millon.? Impossible de retrouver ce grand mur et ce grand porche sur Google-maps, est-ce à Venizy ou à Vigny.? Bien sur si vous connaissez cet endroit, merci de me laisser un commentaire. 

Share Button

La Ferté-Loupière – Exploitation forestière débardage des grumes par tracteur à chenilles

La Ferté-Loupière – Exploitation forestière débardage des grumes par tracteur à chenilles – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

La Ferté-Loupière – Exploitation forestière débardage des grumes par tracteur à chenilles
§
Située à 27 km d’Auxerre et 20 km de Joigny dans le département de l’Yonne en région Bourgogne Franche-Comté, la Ferté Loupière en 1910 compte 1134 habitants. Le maire de l’époque est monsieur Martiré et le notaire M. Boeuf. À la belle époque les commerçants et artisans sont nombreux à la Ferté-Loupière et rien que cafetiers sont au nombre de trois  » M. Besnard, M. Drut et M. Marlot. La scierie installée à cette époque à la Ferté était la maison Jacob et les menuisiers étaient M. Policet, M. Salmon et M. Thomas. Restons dans le bois avec les sabotiers, M. Beauregard, M. Coffre et M. Sellier. Quelques mots sur cette carte postale et le débardage. Dès qu’un arbre a été abattu, il faut le tirer du point où il a été

Continuer la lecture

Share Button