Carte Postale Ancienne de Lille – Les Halles le Matin

Carte Postale Ancienne de Lille - Les Halles le Matin

Carte Postale Ancienne de Lille – Les Halles le Matin – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Lille – Les Halles le Matin
§

Il est 7 heures du matin et les halles sont déjà prises d’assaut par les Lillois. En 1910, Lille compte 205602 habitants fièrs de vivre dans cette grande, belle, riche et très forte ville à 241 kilomètres de Paris administrée par le maire monsieur Delasalle. Située dans une contrée extrêmement fertile, sur la Deûle, Lille est entourée de fortifications immenses défendues par une citadelle. La ville en 1910 compte de nombreuses industries, des filatures de coton et de lin, des fabriques de toile et de fil à coudre, des huileries et distilleries, des fabriques de chicorée et de chocolat… Enfin, la ville bouillonne de vie et de travail pour tous à cette époque…!

Share Button

Carte Postale Ancienne – Paris – Les Halles

Carte Postale Ancienne - Paris - Les Halles

Carte Postale Ancienne – Paris – Les Halles – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

191  –  Paris – Les Halles 
éditeur LL 
§

Retournons faire un petit tour aux halles centrales de Paris en 1900. Les ventes se passent de 3 h à 8 h du matin du 1er Avril au 30 septembre et de 4 h à 9 h du 1er octobre au 31 Mars. La vente des Pois et Haricots verts commence, à 11 h du soir du 15 mai au 31 octobre. Même si les lois aux halles de Paris sont strictes, il existe quand même à cette époque certains revendeurs appelés ‘Regrattiers’ auxquels la préfecture de Police fait une chasse perpétuelle sans pouvoir arriver à en débarrasser le marché. Ces « Regrattiers » achètent à la première heure, les marchandises amenées par les paysans et les revendent ensuite aux acheteurs qui ont ainsi à supporter les frais d’un intermédiaire alors qu’ils croient avoir affaire au producteur.

Share Button

Paris La Nuit – Le Caveau des Innocents

Paris-la-nuit-le-Caveau-des-Innocents

Paris La Nuit – Le Caveau des Innocents

Paris La Nuit – Le Caveau des Innocents – 15 rue des Innocents 
H.M Phot . Paris
Dos séparé – non circulé 
§

Le Caveau des Innocents était situé au 15 rue des Innocents, cette rue avait été ouverte en 1786, comme rue de pourtour du marché des innocents établi sur le cimetière des innocents. Cette rue s’est appelée jusqu’en 1855 la rue du Charnier des innocents. 
Le Caveau des Innocents…. N’y entre pas qui veut car le tenancier s’efforce d’en éloigner les mécréants, les vagabonds et les amateurs de scandales. Parfois, gardant l’entrée de ses souterrains, il s’efface avec un salut devant des personnages de marque, un magistrat, un député, un jeune duc, un prince étranger, un homme de lettres, qui viennent là sonder les mystères du Paris nocturne. Le Caveau a ainsi une clientèle complexe. Lire la suite

Share Button

La petite Histoire des Halles Centrales de Paris en 1900

les Halles Centrales de Paris-Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris

Les halle centrales

Dos simple -non circulé

§

Retournons faire un petit tour aux halles centrales de Paris en 1900, sur la carte du 27 février 2012 je terminais mon poste sur cette phrase :

Toutes les Marchandises reçues au Carreau Forain sont amenées par voitures des communes du départements de la Seine et de la grande Banlieue.

Alors continuons la petite histoire et les détails que l’on pouvait lire en 1900 sur les halles.

¤

Les Ventes sont faites soit à la criée , soit à l’amiable ,par les soins des Mandataires des expéditeurs (voir ci après).

La nouvelle loi des halles a été supprimée ,les anciens facteurs et les commissionnaires qui procédaient a ces opérations avant le mois de juillet de l’année 1897.

En ce  qui concerne le carreau Forain des denrées il se tient sur certaines voies couvertes des halles centrales, sur les trottoirs bordant les pavillons et dans les rue avoisinantes.

A l’exception des jardiniers-Maraichers et des horticulteurs à qui des places fixes sont concédées, les marchands Forains sont placés selon le tour d’arrivée, sur les points du Carreau réservés à chaque nature des denrées.

Il arrive aussi que les spéculateurs achètent au loin des denrées qu’ils revendent ensuite sur le carreau comme étant d’origine Parisienne.

La plupart des pommes de terre,des pois et des haricots verts en primeurs sont dans ce cas.

D’ailleurs les Maraichers de la banlieue ne se font pas de scrupules d’exercer ce genre d’industrie ; Ainsi les pêches de Montreuil proviennent pour la plupart de la vallée du Rhône.

Enfin, on trouve encore sur le Carreau Forain certains revendeurs appelés  » Regrattiers », auxquels la préfecture de Police fait une chasse perpétuelle sans pouvoir arriver à en débarrasser le marché.

Les « Regrattiers  » achètent à la première heure,les marchandises amenées par les paysans et les revendent ensuite aux acheteurs qui ont ainsi à supporter les frais d’un intermédiaire alors qu’ils croient avoir affaire au producteur.

  Citons pour mémoire, le marché du Port aux fruits (ou Mail), quai de l’hôtel-de-Ville, où l’on écoule d’Octobre à Avril une soixantaine de bateaux de pommes d’Auvergne, de la Loire, etc ..

Pour les ventes elle se passent de 3 h à 8 h du matin du 1er Avril au 30 septembre et de 4 h à 9 h du 1er oct au 31 Mars  et la vente des Pois et Haricots verts commence, à 11 h du soir du « 15 mai au 31 oct.

La vente des Fleurs coupées commence à minuit la veille des principales fêtes patronales. Les autres jours, elle a lieu aux heures du Carreau.

La vente faite par, les Jardiniers-Maraîchers cesse à 7 h. du matin en été et à 8 h. en hiver.

Voilà pour aujourd’hui mais je reviendrai avec une nouvelle carte postale pour vous donner les consignes et la législation des halles centrales de Paris en 1900

 

Share Button

CPA – L’histoire des Halles Centrales de Paris en 1900

Les Halles Centrales - Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris – Les Halles Centrales

éditeur B.P Déposé

Le verso (dos) est publicitaire : Aux Voyageurs Articles de voyages ,Maroquineries Fine VICTOR FAHY – 53 Boulevard de Strasbourg Paris

Dos séparé – circulé à découvert en 1907

§

Voila ce que l’on pouvait lire en 1900 sur les Halles Centrales de Paris.

L’origine des Halles remonte au milieu du XII siècle (1137) ; Louis VI avait crée un marché au blé.Des 1183 Philippe Auguste créait une foire permanente.

Philippe le Bel donna aux constructions une certaine extension ; achevées en 1320 et reconstruites une 1er fois de 1543 à 1572.

Elles comprenaient alors des galeries couvertes et des parties à ciel ouvert ; dans les 1er on vendait les draps, Toiles, Cuirs, Sel , la Marée , les Vins.

Ces anciennes halles ont été remplacées par les halles actuelles, construites de 1854 à 1868 , par Baltard, et comprenant 10 pavillons reliés par des voies couvertes.

La superficie des 10 pavillons est de 25 272 M2, les voies couvertes de 9045 M2, l’ensemble de 34317 M2 .

  Autour des halles se tient le Carreau forain sur une superficie découverte d’environ 32000 M2, ce qui porte à 66317 M2 la superficie totale.

3 pavillons entiers et 3 demi-pavillons sont affectés aux ventes en gros des viandes, de volaille et du Gibier ,de la Triperie, des Primeurs, du Poisson, des huitres, du Beurre, des Œufs et du Fromage.

Le surplus est réservé aux ventes au détail des mêmes denrées. Le carreau Forain est spécialement affecté aux fruits et légumes.

Les denrées vendues dans les pavillons sont expédiées des départements, de l’Algérie et des Colonies.

Toutes les Marchandises reçues au Carreau Forain sont amenées par voitures des communes du départements de la Seine et de la grande Banlieue.

¤

Voilà une première partie de l’histoire des Halles Centrales de Paris, la suite avec une autre Carte Postale sera intéressante avec des détails et des explications très précises des conditions de vente du Carreau des Forains, de la législation, des mandataires et plein d’autres renseignements de 1900 sur les halles Centrales.

 

 

Share Button