Paris La Nuit – Le Caveau des Innocents

Paris-la-nuit-le-Caveau-des-Innocents

Paris La Nuit – Le Caveau des Innocents

Paris La Nuit – Le Caveau des Innocents – 15 rue des Innocents 
H.M Phot . Paris
Dos séparé – non circulé 
§

Le Caveau des Innocents était situé au 15 rue des Innocents, cette rue avait été ouverte en 1786, comme rue de pourtour du marché des innocents établi sur le cimetière des innocents. Cette rue s’est appelée jusqu’en 1855 la rue du Charnier des innocents. 
Le Caveau des Innocents…. N’y entre pas qui veut car le tenancier s’efforce d’en éloigner les mécréants, les vagabonds et les amateurs de scandales. Parfois, gardant l’entrée de ses souterrains, il s’efface avec un salut devant des personnages de marque, un magistrat, un député, un jeune duc, un prince étranger, un homme de lettres, qui viennent là sonder les mystères du Paris nocturne. Le Caveau a ainsi une clientèle complexe. Il est fréquenté par les maraîchers et les agriculteurs, qui, leurs chariots déchargés, attendent le coup de feu de la vente matinale. Que faire de onze heures à l’aube ? Au Caveau, une grande salle, remplie de paillasses, où ils peuvent s’étendre, leur est réservée, s’ils ont besoin de repos. Chaque soir, cinquante de ces hôtes de passage y couchent. C’est la salle des morts.
Les souterrains (il y en a deux étages) sont généralement envahis en cette saison par les noctambules urbains. Au commencement de juin, lorsque la fraise donne et que les Halles sont plus animées, un des souterrains est fermé à la clientèle urbaine pour être réservé aux gens de la banlieue ainsi que les salles supérieures. Quelle que soit la saison, quel que soit le temps, il y a toujours cohue, de onze heures du soir à dix heures du matin, au Caveau des Innocents. 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.