Carte Postale Ancienne de Vic-le-Comte – La rue du Jeu de Paume

Vic-le-Comte-La rue du Jeu de Paume

Vic-le-Comte-La rue du Jeu de Paume

Vic-le-Comte – La rue du Jeu de Paume
Collange, éditeur 
Dos séparé – circulé à découvert en 1919 
§

Commune située dans le département du puy-de-dôme en région d’Auvergne à 22 kilomètres de Clermont-Ferrant, Vic-le-Comte est dans les années 1910 une charmante petite ville de 2197 habitants administrée par le maire M. Fabre Antoine.. Cette carte postale est assez peu courante et bien appréciée par les collectionneurs de cette ville. Nous sommes certainement un jour important et les enfants défilent en avant de la fanfare que l’on peut apercevoir au centre de la carte. À cette époque la fête patronale se déroule le 8 septembre et le jour du marché est le jeudi. À noter les 3 châteaux sur la commune de Vic-le-Comte à cette époque; Château Enval appartenant à la famille Mullet; Le château de Lachaux appartenant à la famille Couillaud et le château de Vic-le-Comte appartenant à la famille Duvernin.

Share Button

La Fanfare de Cocumont en juin 1914

Fanfare de Cocumont en juin 1914

Fanfare de Cocumont en juin 1914

Fanfare de Cocumont en juin 1914 ( Lot & Garonne) Juin 1914 
Président : M. Défons, conseiller d’arrondissement. Directeur M. Dupeyron, Officier d’Académie
Dos séparé – non circulé
§

La date fatidique du 4 août 1914 est proche, mais personne à Cocumont en ce mois de juin n’imagine que la Grande guerre va bientôt commencer et durée 4 ans. Cocumont dans ces années 1910 est une ville d’environ 1400 habitants administrée par le maire Mr Marzelles. Le président de cette fanfare est Mr Défons Frantz, Quincaillier de son métier et le directeur est Mr Dupeyron.
Les fêtes patronales de Cocumont avaient lieu le 24 juin et les 29 aout, c’était l’occasion d’entendre cette fanfare dans les rues de cette ville du Lot et Garonne située à 16 kilomètres de Marmande

Share Button

La Ferté-sous-Jouarre (S-et-M) – Fête du souvenir Français le 28 Avril 1907

La-ferté-sous-Jouarre-fete-du-souvenir-Français

La-ferté-sous-Jouarre-fete-du-souvenir-Français

La Ferté-sous-Jouarre (S-et-M) – Fête du souvenir Français le 28 Avril 1907 – Défilé des Autorités, Avenue de la Gare 
Photographie G. Brindelet, 39 rue St Nicolas, Ferté-s-Jouarre (S-et-M)
Dos séparé -circulé à découvert en 1907
§

Par des fêtes magnifiques du 28 avril 1907, la Ferté-sous-Jouarre à inauguré, sous la présidence de M. Henry Chéron, les nouveaux bâtiments de l’école de Filles et le monument patriotique offert par le Souvenir français, Le sous-secrétaire d’Etat à la Guerre est arrivé vers onze heures. Il était accompagné de MM. Ferret, son chef de cabinet ; Gilbert, préfet de Seine-et-Marne ; Chauvin, député, etc., etc.
M. Chéron a été salué sur le quai de la gare par M. Philibert Roger, maire de la Ferté-sous-Jouarre qu’entouraient tous les membres du conseil municipal et de nombreuses personnalités régionales. Après les réceptions, le cortège, Continuer la lecture

Share Button

Olivet – Grande Cavalcade de la mi-carême – Le Char de la crise du logement

45-Olivet-Grande cavalcade de la mi-careme-char de la crise du logement

45-Olivet-Grande cavalcade de la mi-careme-char de la crise du logement

Olivet – Grande Cavalcade de la mi-carême – Le Char de la crise du logement
éditeur L. Lenormand à Orléans 
Dos séparé – non circulé
§

Et oui dans les années 1920 la crise du logement existe déjà, les organisateurs de la cavalcade d’Olivet n’ont pas hésité à faire un char représentant un pont à louer et une famille vivant dessous.

À la sortie de la Première Guerre mondiale 1914/1918 la crise du logement devient un sujet urgent à traiter, de nombreuses lois seront votées mais à la fin des années 1920 la crise du logement se fait encore plus grande.
Avant la guerre elle était surtout qualitative et il s’agissait moins de construire beaucoup que de bien construire. La lutte contre le taudis, urbanisme, hygiène du logement, telles étaient les préoccupations principales d’avant-guerre.

C’est au début du mois de juillet 1928 que sera votée la loi « Loucheur », le projet est de taille … 200.000 habitations à bon marché, 60.000 logements à loyers modérés, tels sont deux des projets de cette loi voulant ainsi qu’un père de quatre enfants vivant en banlieue parisienne ou en province, puisse acquérir sa maison moyennant un versement annuel de 1.400 francs.

Continuer la lecture

Share Button

Olivet – Grande Cavalcade de Mi-Carême de 1927 – Char de la Musique

45-Olivet-Grande-cavalcade-de-Mi-careme-char-de-la-Musique

45-Olivet-Grande cavalcade de-Mi-carême-Char de la Musique

Olivet – Grande Cavalcade de Mi-Carême  – Char de la Musique 
éditeur L.Lenormand
Dos séparé – non circulé
§

Les jeunes de la ville d’Olivet font la fête en cette année de 1927, les pierrots et Pierrettes et autres déguisements sont de rigueur en ce jour de mi-carême.   

Dans cette même série : OLIVET, Grande Cavalcade de Mi-carême de l’éditeur L.Lenormand à Orléans,  il existe aussi les cartes légendées :

 Char du Laitier – Char de la crise du Logement – Le raffut – La croix-rouge  – Les madelons  – Sa majesté carnaval – Pousse-pousse Chinois – Landau de la Reine 1 et 2  – Char de la pouponnière – Char du contribuable – La Jeune France  – Charlatan 1 et 2 –  Char de la musique   – Char du fromage d’Olivet  – Clique de la Garde Nationale – Garde Champêtre de Noras  – Le Char du réveil sportif – Char du  Boeuf Gras – Char du Vigneron – Pierrettes et Pierrot chanteurs – Char du cochon gras – Char du tank Fleuri – « Les litrons au Far-west » (sans certitude).

Bien sur si vous connaissez d’autres cartes postales de cette série de L.Lenormand  n’hésitez pas à me laisser un message. 

Share Button