Olivet – Grande Cavalcade de la mi-carême – Le Char de la crise du logement

45-Olivet-Grande cavalcade de la mi-careme-char de la crise du logement

45-Olivet-Grande cavalcade de la mi-careme-char de la crise du logement

Olivet – Grande Cavalcade de la mi-carême – Le Char de la crise du logement
éditeur L. Lenormand à Orléans 
Dos séparé – non circulé
§

Et oui dans les années 1920 la crise du logement existe déjà, les organisateurs de la cavalcade d’Olivet n’ont pas hésité à faire un char représentant un pont à louer et une famille vivant dessous.

À la sortie de la Première Guerre mondiale 1914/1918 la crise du logement devient un sujet urgent à traiter, de nombreuses lois seront votées mais à la fin des années 1920 la crise du logement se fait encore plus grande.
Avant la guerre elle était surtout qualitative et il s’agissait moins de construire beaucoup que de bien construire. La lutte contre le taudis, urbanisme, hygiène du logement, telles étaient les préoccupations principales d’avant-guerre.

C’est au début du mois de juillet 1928 que sera votée la loi « Loucheur », le projet est de taille … 200.000 habitations à bon marché, 60.000 logements à loyers modérés, tels sont deux des projets de cette loi voulant ainsi qu’un père de quatre enfants vivant en banlieue parisienne ou en province, puisse acquérir sa maison moyennant un versement annuel de 1.400 francs.

En 1928 et après la signature de cette loi …on se pose quand même la question : Est-ce que cette crise du logement d’après-guerre qui a eu une telle répercussion sur l’économie sociale et politique du pays et sur la santé même de ses habitants, va-t-elle disparaître au point de n’être plus qu’un de ces mauvais souvenirs attachés à la période d’après-guerre … ?

On parlera longtemps de cette loi loucheur et de nombreux français achèteront des parcelles de terrains aussi bien en banlieue parisienne quand province, personnellement j’ai acheté il y a une trentaine d’années un petit pavillon qui avait été construit grâce à cette loi loucheur… la maison était petite mais elle a permis en 1931 à un couple d’y vivre plusieurs décennies et à ma famille d’y vivre encore… merci Monsieur Loucheur.

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.