Carte Postale Ancienne – Thiberville Le Lavoir d’Hier à Aujourd’hui

Carte Postale Ancienne - Thiberville Le Lavoir

Carte Postale Ancienne – Thiberville Le Lavoir – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Carte Postale Ancienne – Thiberville Le Lavoir 
éditeur ND Phot
§
Connaissez-vous la Haute Normandie et plus exactement la commune de Thiberville dans l’Eure…? En 1900, il fait bon vivre dans cette ville située à 12 kilomètres de Bernay et à 8 km de Saint-Mards-de-Fresne. Les 1250 habitants à l’époque ont pour maire M. Vauquelin (B) et M. Hyver comme juge de Paix. À cette époque, une ville qui se respecte doit avoir au minimum un lavoir et c’est le cas bien sur de la ville Thiberville. Les thibervillaises sont nombreuses à

Lire la suite

Share Button

Falaise – La Fontaine d’Arlette

Falaise-La Fontaine-d'Arlette

Falaise-La-Fontaine-dArlette – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Falaise – La-Fontaine d’Arlette
éditeur A Vaussy, Falaise
§

C’est d’une fenêtre du château, que le comte d’Exmes. Robert, vit Arlette lavant du linge à cette Fontaine, il s’en éprit et de leurs amours naquit Guillaume le Conquérant. cette fontaine, après avoir longtemps porté le nom de la roche, d’où elle sort, a pris depuis quelques années celui de la jeune fille qui y trouva la gloire et l’immortalité.

Share Button

Meulan Hardricourt – Laveuse au port du Friolet

Laveuse-au-port-du-Friolet

Meulan Hardricourt – Laveuse au port du Friolet – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Meulan Hardricourt – Laveuse au port du Friolet
éditeur. J. Klein à Meulan – circulé  
§

Commune du département des Yvelines en région Île-de-France, Hardricourt est située sur la rive droite de la Seine à 15 km à l’est de Mantes-la-Jolie et à 20 km à l’ouest de Poissy. C’est ici, du matin au soir, que par la langue et le battoir, on lessive toute la ville. On parle haut, on tape fort. Le battoir bat, la langue mord ! Pour être une laveuse habile, Il faut prouver devant témoins, que le battoir est très agile, que la langue ne l’est pas moins. Achille Millien (1838-1927).

Share Button