Paris inondé en 1910 – Les soldats du génie dégageant le pont Sully

Paris inondé en 1910 - Les soldats du génie dégageant le pont Sully

Paris inondé en 1910 – Les soldats du génie dégageant le pont Sully – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris inondé  – Cliché du 28 janvier 1910  Les soldats du génie dégageant le pont Sully
éditeur A noyer Paris
§

Les soldats du génie ont passé la journée à débloquer les culées contre lesquelles des poutres et divers débris s’étaient accumulés depuis plusieurs jours. Les soldats qui travaillaient au déblaiement des ponts Sully et d’Arcole ont cessé leur travail à 5 h. 30 de l’après-midi et rejoint leur casernement.

Share Button

Paris Inondé le métropolitain envahi au pont Mirabeau – Cliché du 28 Janvier 1910 – Crue maximum de 9m50

Paris Inondé le métropolitain envahi au pont Mirabeau - Cliché du 28 Janvier 1910 - Crue maximum de 9m50

Paris Inondé le métropolitain envahi au pont Mirabeau – Cliché du 28 Janvier 1910 – Crue maximum de 9m50 – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris Inondé le métropolitain envahi au pont Mirabeau – Cliché du 28 Janvier 1910 – Crue maximum de 9m50 
éditeur A Noyer, Paris
§

Le long des quais de la Seine, les berges sont ravagées dans toute la traversée de Paris. Le fleuve charrie des débris de toutes sortes et l’aspect des quais est lamentable. De la porte de Charenton à celle de Billancourt, sur chaque rive du fleuve, c’est partout le désastre. Les travaux du métro sont complètement inondés au pont Mirabeau et les moteurs installés dans les galeries ont été complètement noyés sous la nappe des eaux, mais heureusement toutes les précautions utiles avaient été prises afin d’éviter un affaissement des boisages.  

 

Share Button

Inondations de Paris en janvier 1910 – La station du Champs de Mars inondée

Inondations de Paris en janvier 1910 - La station du Champs de Mars inondée

Inondations de Paris en janvier 1910 – La station du Champs de Mars inondée – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Inondations de Paris en janvier 1910 – La station du Champs de Mars inondée
éditeur LL.
§

La Seine monte encore et Paris s’inquiète, la capitale va-t’elle être isolée d’une partie de la France…Voila ce que l’on pouvait lire le 26 janvier 1910 sur le petit journal. L’administration des chemins de fer de l’État avait communiqué la note suivante: Par suite de l’augmentation de la crue de la Seine, les voies de la gare ont été envahies par les eaux. Le service de la ligne sera interrompue entre le Champs-de-Mars et Paris.

Share Button

Inondations de Paris – La crue de la Seine en 1910 – L’Octroi du Port Saint Nicolas

Inondations de Paris - La crue de la Seine en 1910 - L'Octroi du Port Saint Nicolas

Inondations de Paris – La crue de la Seine en 1910 – L’Octroi du Port Saint Nicolas – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Inondations de Paris – La crue de la Seine en 1910 – Port Saint Nicolas
éditeur J.H 
§

Un petit rappel en quelques mots de ce qu’était « l’octroi de Paris ». L’octroi est une contribution indirecte sur les importations de marchandises. Chaque taxe était calculée selon un tableau de l’administration, indiquant toutes les marchandises soumises aux droits d’Octroi à l’entrée dans Paris. L’octroi était sous l’autorité du préfet de la Seine. Il y avait à sa tête un conseil composé d’un directeur président, nommé par le Chef de
Lire la suite

Share Button

Crue de la Seine – Paris – Sur Le viaduc d’Auteuil on jette les ordures dans la seine

Crue de la Seine - Paris - Sur Le viaduc d'Auteuil on jette les ordures dans la seine

Crue de la Seine – Paris – Sur Le viaduc d’Auteuil on jette les ordures dans la Seine – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Crue de la Seine – Paris – Sur Le viaduc d’Auteuil on jette les ordures dans la seine le 29 Janvier 1910
éditeur ELD 
§

Le président du Conseil et le préfet de là Seine avaient envisagé les mesures
à prendre pour assurer l’évacuation des ordures ménagères, mais rien n’a pu empêcher les parisiens de voir des dizaines de tombereaux sur le viaduc d’Auteuil déverser leurs ordures dans le fleuve de la capitale. Les hygiénistes de l’époque consultés à ce sujet avaient déploré qu’il n’en saurait résulter aucun danger sérieux pour la santé publique. Toutefois, l’administration allait faire tous ses efforts pour que les services soient promptement remis en état de fonctionner d’une manière normale le plus rapidement possible. 

Share Button