Une distribution de ballons aux Enfants sages sur les terrasses des Galeries Lafayette

Ballons-rouges-aux-galeries-lafayette

Une distribution de ballons aux Enfants sages sur les terrasses des Galeries Lafayette

Une distribution de ballons aux Enfants sages sur les terrasses des Galeries Lafayette 
§
Ces quelques petites retouches de couleur rouge que j’ai faites sur cette carte postale des années 1900, me rappelle ce petit manteau rouge que l’on voit dans la liste de Schindler et les paroles de la chanson de Serge Lama… Je n’ai pas eu de ballon rouge quand j’étais gosse dans mon quartier, les fées n’étaient pas du voyage quand j’étais gosse dans mon quartier, pourtant j’avais déjà la chance quand j’étais gosse dans mon quartier de ne pas attacher d’importance à ce que les autres pensaient… Je n’ai rien d´mandé, je n’ai rien eu… Je n’ai rien donné, je n’ai rien reçu…!
Share Button

Exposition des arts décoratifs de Paris1925 – Les Péniches de Paul Poiret

Exposition-des-arts-decoratifs-Paris1925-Péniches-Paul-Poiret

Exposition des arts décoratifs de Paris1925 – Les Péniches de Paul Poiret – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

26 – Exposition internationale des arts décoratifs de Paris1925 – Les Péniches de Paul Poiret « Amours » pour la présentation des créations de la maison Martine. 3 « Délices » pour la présentation des créations de la maison Rosine (avec annexion d’un restaurant) « Orgues » pour la présentation des élégances de la Maison Paul Poiret ( avec annexion d’orgues lumineuses – création spéciale)  A.P – Thé dansant et soupers dansants.  
§

Comme Thèbes, la ville aux cent portes, l’Exposition des Arts décoratifs accueille de tous côtés ses visiteurs… Certaines de ces portes ont
 déjà leur histoire, leurs partisans, leurs détracteurs… Il y a la porte de Voguet, la porte d’honneur que déshonorent d’infâmes écriteaux de carton. De toutes les portes, la principale est, sans contredit, celle qu’on vient d’ouvrir devant les péniches de Paul Poiret et qui permet au public Lire la suite

Share Button

Paris – Montmartre – Cabaret des Assassins – le lapin Agil

Paris-Montmartre-Cabaret-des-assassins

Paris-Montmartre-Cabaret-des-assassins

Paris-Montmartre – Angle rue de la St Vincent et la rue des Saules-Cabaret des assassins
éditeur VP Paris
Dos séparé
§

Le lapin Agil, situé au 4 rue des Saules à l’angle de la rue St-Vincent était autrefois appelé Cabaret des Assassins. Dans un coin solitaire et pittoresque de Montmartre, un coin aux rues montueuses, étroites et sans pavage, éclairées encore par des réverbères à l’huile, bordées de murs lépreux, au tournant desquels on a des échappées de panorama sur Paris. Ce cabaret s’appelait autrefois les  Lire la suite

Share Button

Carte Photo – Marchande de légumes – Au Marché des Saveurs

Marchande-de-légumes à Savigny sur Orge

Marchande de légumes – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Carte photo de 1910 – Les marchandes de légumes – Dos séparé 

§

Je poste cette carte photo de ces marchandes de légumes aujourd’hui pour vous parler d’un nouveau magasin de Primeurs et fromager « Au Marché des Saveurs » qui s’est ouvert à Savigny-sur-Orge, à Clair Village 10 places Beaumarchais. À l’heure où les petits magasins de proximité ferment l’un uns après les autres, il m’était important de signaler aux Saviniens et Saviniennes l’existence de ce nouveau magasin. L’endroit est petit, la patronne bien sympathique et la qualité des produits, fait de ce magasin un endroit fort agréable. On est loin des grandes surfaces et des légumes sous emballage plastique, au Marché des Saveurs les fruits, les légumes et les fromages sont sélectionnés avec soin… Bonne chance à ce nouveau arrivé à Savigny-sur-Orge et allez-y faire un petit tour… cela n’engage à rien et votre passage donnera du baume au coeur aux propriétaires.   

 

Share Button

Paris – Les Ateliers du Timbres – Boulevard Brune

Les-ateliers-du-timbres-Boulevard-Brune

Les-ateliers-du-timbres-Boulevard-Brune

Paris – Les Ateliers du timbres, Boulevard Brune 
éditeur J.H 
dos séparé – non circulé 
§

 

Dès 1875 c’est la Banque de France qui est choisie pour imprimer les timbres postes, mais dès 1880 l’administration des Postes arrêtera sa collaboration. Les locaux, le matériel et une partie des employées seront repris par la poste et il sera créé l’atelier des timbres-poste. Les ateliers seront situés rue Hauteville, mais très vite la production des timbres devient importante et il faut s’agrandir. En 1895 le dépôt central du matériel et fabrication des timbres postes sera construit par Scellier de Gisors au 103 Boulevard Brune dans le XIVe arrondissement de Paris.    

Share Button