Carte Postale Ancienne peinte à la main en 1913 – Le petit jardinier

carte postale ancienne peinte à la main- Le petit jardinier

Carte postale ancienne peinte à la main en 1913 – Le petit jardinier
illustrateur Anna Sicard
Dos séparé – circulé à découvert le 24 aout 1913
§

Voici un petit bol d’air frais et de bonheur avec cette carte postale et ce petit jardinier bien mignon !

Au début du XXe siècle la production de cartes postales est phénoménale et se compte par millions, quasiment tous les thèmes ont été abordés, mais cela n’empêche pas des artistes en herbe à peindre et fabriquer eux-mêmes leurs cartes postales.

Je dis fabriquer car cette carte postale a été découpée dans un carton et même le verso est fait à la main. Ce n’était pas le cas de toutes les cartes peintes à la main, car les éditeurs avaient compris très rapidement que cette mode de peindre les cartes soi-même était très appréciée et devenue populaire. C’est ainsi que l’on pouvait acheter en pochettes une dizaine ou douzaine de cartes pré-imprimées au verso avec les formules habituelles de l’époque accompagnées du nom de la marque du papier ou de l’éditeur des pochettes.

A lire l’histoire des cartes à peindre soi-même :  Je peins mois même mes cartes postales 
Bien sur si vous connaissez l’illustratrice de cette carte postale « Anna Sicard », Merci de me laisser un commentaire.  

Share Button

Les Fiançailles en 1900 – photographie de Stebbing – Paris

Les Fiançailles en 1900 -  Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Les Fiançailles en 1900 – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Carte illustrée : photo de studio du photographe ; Stebbing Paris
éditeur étoile à 5 branches la marque « étoile » 2, rue d’Amsterdam à Paris. était gérée par  G PIPROT

Mon fiancé va venir !!!… Chères Fleurs, Soyez belles, aidez-moi à lui plaire.

Troisième carte postale d’une série de cinq du célèbre photographe de l’époque, Stebbing.

Share Button

Joyeux Noël 2012 avec cette Carte Postale Ancienne

joyeux Noël – carte peinte – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Carte postale peinte à la main, ornée d’un petit ruban marqué Joyeux Noël

dos séparé -circulé à découvert

§

JOYEUX NOËL à TOUS

Share Button

Carte Postale Ancienne à̀ Peindre soi-même – Les Roses

Carte Postale à̀ peindre soi-même - cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

 Carte postale ancienne à peindre soi-même

N° 18 lavis à Canson

Dos séparé – circulé sous enveloppe

§
Au début du XXe siècle la production de cartes postales est phénoménale et se compte par millions, quasiment tous les thèmes ont été abordés.

Mais comme si cela ne suffisait pas, des éditeurs et grandes marques de papier se lancent dans la vente de cartes à peindre ou à orner soi- même.

La plupart du temps les cartes à peindre sont vendues en pochettes d’une dizaine ou douzaine de cartes pré-imprimées au verso des formules habituelles de l’époque accompagnées du nom de la marque du papier ou de l’éditeur des pochettes.

Pour cette carte le papier utilisé est un lavis Canson.

Très souvent ces artistes amateurs de talent ou pas signaient leurs cartes, ce qui nous amènent très souvent à cette question posée par leurs propriétaires : connaissez-vous l’illustrateur de cette carte postale ?

la réponse est à 95% … Non, à part des illustrateurs très connus qui ont laissé leurs noms à la postérité, les autres resteront des peintres inconnus pour toujours.
Combien de cartes à peindre ont été envoyées par des poilus pendant la Grande guerre, combien d’amoureux transis ont peint ces cartes pour déclarer leurs flammes, les enfants aussi se sont servis de ces cartes pour envoyer des petits mots d’amours à leurs parents.

Il est quasiment impossible de savoir le nombre de ces cartes qui ont circulé, mais ce qui est sûr c’est que parmi ces cartes vous trouverez des merveilles la plupart du temps uniques au monde …!

¤

Voici une image d’emballage de cartes à peindre soi-même ,bien sur il y avait de nombreuses autres marques à l’époque qui vendaient ces cartes.

Carte à peindre moi-même


 

Share Button

Le pont au Change – le Marché aux Fleurs vers 1900

Marché aux fleurs Le pont au change Cité - Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris le Pont au Change.

11 avril 1907 – Dos séparé – non circulé

§

Sur l’emplacement de l’ancien pont du XIIe siecle, qui était bordé de maisons,réunit la cité à la place du châtelet.

A gauche,le tribunal de commerce, construit sous Napoléon III et la conciergerie, avec la tour César qu’habitait Fourquier-Tinville. 

Quelques mots sur le marché aux fleurs en 1900.

168 places sous abris métalliques fixes pour fleurs coupées et en pots entre la Quai de la Cité et la rue Lutéce ( Bouquets à la main , fleurs de terre et d’appartement ,Palmiers 10 à 60 Francs, Phénix 50 à 70 Francs, Caoutchoucs 10 à 15 Francs, Azallées 4 à 6 francs.

100 places non abritées sur les trottoirs des quais, du pont au Change au pont d’Arcole,dont 16 places en amont (gros et détail), Arrachis en bourriche pour plantation, plantes grimpantes,arbres fruitiers, Saules Pleureurs, Acacias 8 à 10 francs, Rosiers 3 à 5 Francs, Lillas 3 francs, Pivoines 2 francs.

46 places réservées aux pépiniéristes,tous producteurs à la suite des 100 places non  abritées , 35 places seulement sont occupées ( tous arbres fruitiers et forestiers qu’on ne peut planter que durant le sommeil de la séve.

L’ouverture du Marché : A minuit les approvisionneurs peuvent décharger la veille, dès 8 heures du soir. L’avant veille des fêtes de St-Joseph,St-Jean,St Pierre, St Henri ,Ste Marie et St-Louis ,le marché s’ouvre à 8 heures du soir.

150 commissionnaires munis d’une plaque sont attachés au Marché pour le transport à domicile.Pas de tarif officiel ,mais le prix moyen d’une course est de 1 à 1,50 Francs.

Share Button