Carte Postale Ancienne de Villefranche Saint-Phal d’Hier à Aujourd’hui

Bonjour à tous
Pour faire suite au message de Laurent sur Facebook de l’arrivée d’un nouveau boulanger à Villefranche et pour dire bienvenue à Adeline et Sylvain Tillier voici une carte postale des années 1910 de Villefranche Saint-Phal.

 Le photographe de l’époque s’est installé route de Villeneuve pour immortaliser ce cliché. Sur la gauche, la plaque du notaire M. Lelievre et sur le mur de droite une belle plaque publicitaire du chocolat Menier. 

Tout au bout de la rue et juste derrière l’église se trouvait il y a quelques années la boulangerie avant qu’elle déménage route de Joigny. Personnellement, je préférais l’endroit où elle se trouvait avant, même si le stationnement n’était pas toujours facile. 

 En 1910, le maire est M. Gache et les 747 habitants n’ont pas trop de problèmes de stationnement pour acheter chez le boulanger M. Dorare un gros pain de 4 livres à douze sous, soit soixante centimes de Francs dans les années 1900. Très souvent je demande à des amis ..Tu te rappelles combien tu payais une baguette avant l’euro …Attends que je me rappelle, 1,5 francs… Mais non mon vieux on payait en 1999 en moyenne 4 francs la baguette ( 0,60€), et aujourd’hui en moyenne 0,85€.       

Comme très souvent dans nos petites villes, le temps a moins transformé nos rues que dans les grandes agglomérations. Cependant le clocher de l’église n’est plus aussi beau qu’il n’était à la belle époque. Je n’ai pas trouvé à quelle époque ce changement de flèche a été fait et pourquoi..! 

Si vous le savez n’hésitez pas à me laisser un message.

A bientôt avec d’autres petites histoires de nos communes de Charny Orée de Puisaye. 

Pascal    

    

Share Button

Carte Postale Ancienne de Charny – La grande rue Maison Tremblay d’Hier à Aujourd’hui

Charny ( Yonne) – Grande rue – Maison Tremblay .

Continuons notre petit voyage dans le temps et allons voir ce qui se passe dans la quincaillerie de la Maison Tremblay. Cette quincaillerie Tremblay était comme c’était souvent le cas à cette époque une caverne d’Alibaba pour le bricolage, nettoyage, jardinage, etc.

Cela me rappelle la quincaillerie Piquot de la rue des Ponts à sa plus belle époque où l’on pouvait trouver au détail jusqu’à la petite vis d’un outil ou d’un produit quasiment inconnu. Revenons chez M. Tremblay, dans les années 1930 la quincaillerie est assez fière d’exposer ses tonneaux d’arrosage.

Pour ceux que ce nom ne rappelle rien, le tonneau d’arrosage servait partout où l’usage de la lance n’était pas généralisé. Le principe d’utilisation était simple. On se promenait dans les rues à nettoyer, un tonneau muni à l’arrière d’un tube transversal percé par lequel l’eau s’échappait comme à travers les trous d’une pomme d’arrosoir. Les orifices étaient d’un diamètre approprié pour que l’arrosage soit suffisamment abondant. Le tube horizontal a la longueur voulue pour arroser en une fois ou deux toute la largeur des rues. Suivant leur dimension, les tonneaux étaient Continuer la lecture

Share Button

Charny – La Boulangerie Coopérative du 18 rue des Ponts

Bonjour à tous 

Avez-vous connu la boulangerie Coopérative du 18 rue des Ponts à Charny.. ?

Cette coopérative a été fondée en 1910, en 1930, le nombre de sociétaires étaient de 134 pour un chiffre d’affaires de 145,000 francs. Dans les années 30, Charny compte trois boulangeries, M. Berry, M. Charpentier et la coopérative. 

Sur cette carte postale des années 1960, on peut voir encore cette boulangerie coopérative juste à côté de l’épicerie. Aujourd’hui, le salon de coiffure  » à mes ciseaux » a pris la place de la boulangerie et malheureusement l’épicerie a disparu.

Sur le même trottoir à la hauteur de la 4L et de la Deudeuche, la célèbre quincaillerie Picot où l’on pouvait trouver vraiment tout, même ce que l’on pensait impossible à retrouver pour le bricolage et le jardin. Au bout de la rue, le café de la halle qui deviendra quelques décennies plus tard le sympathique Bistro-Bar des « Gars du coin » d’Aurélien et de Laurent (vivement la réouverture).

Mais revenons à notre Boulangerie coopérative, pour faire court dans la définition des coopératives de cette époque, elles ont été mises en place par des gens qui, disposant d’un pouvoir d’achat assez faible, cherchaient à se ménager l’accès à des biens de première nécessité garantissant aussi des prix raisonnables et une bonne qualité de produits.

Perso, j’aime assez cette définition et je pense qu’une coopérative aujourd’hui a tout son sens d’exister au vu de notre économie.

« Tout Sociétaire qui usera de sa carte directement ou indirectement pour obtenir du pain à prix réduit pour un étranger à la société, en sera privé pendant un mois, et en cas de récidive, pendant trois mois. » ( On ne rigole pas à cette époque )

Share Button

Voyage à la Grange aux Dîmes dans les années 1910 à Charny Orée de Puisaye

Bonjour à tous 
J‘ai cherché un peu partout une photo de la Grange aux Dîmes dans les années 1910 malheureusement, je n’ai rien trouvé… 
Alors, j’ai imaginé et rêvé que je trouvais une vraie plaque photographique de cette époque et qu’à partir de cette plaque, je déclinerais plusieurs photos « effet POP ART » en partant de plusieurs noirs en passant par de la peinture et de la couleur…
Bien sûr, il fallait rajouter ce que l’on voyait le plus à l’époque, un petit attelage et des gens souriants regardant le photographe.. 

On peut rêver ..!

Pascal 

Share Button

L’inauguration à Courtenay  » Des vies d’hier à aujourd’hui »

Bonjour à tous

Inauguration le 13 mars 2021  » Des vies d’hier à aujourd’hui ».  Les visiteurs étaient nombreux et enthousiasmés de voir tous les tableaux exposés et la ville de Courtenay à la belle époque à travers le film d’animation de cartes postales et les chansons d’Aristide Bruant. 

L’expo aura lieu jusqu’au 27 mars 2021 au pôle culturel de Courtenay et à la galerie des Ormes ( Les horaires de visite de l’expo sont : mardi 14 h à 18 h / mercredi de 14 h à 18 h / mercredi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 18 h / jeudi de 9 h 30 à 12 h 30 / vendredi 14 h à 18 h / samedi de 9 h 30 à 12 h 30. 

Possibilité de visiter l’exposition sur rdv le mardi matin et le jeudi après midi.

En espérant d’autres expositions et d’autres films d’animation sur d’autres villes du Loiret et de l’Yonne…Peut-être un jour à Charny orée de puisaye..! 

Bonne expo et bon film à tous.. Pascal  

 

Share Button