Histoire de l’aviation – Le 31Décembre 1910 – l’aviateur JOHN MOISANT fait une chute mortelle

Histoire de l'aviation - Le 31Décembre 1910 - l'aviateur JOHN MOISANT fait une chute mortelle

Histoire de l’aviation – Le 31Décembre 1910 – l’aviateur JOHN MOISANT fait une chute mortelle

Histoire de l’aviation – Janvier 1910 – Le Monoplan John-Moisant
Carte N° 87 – Photo S.A.F.A.R.A reproduction interdite
§

LA MORT DE MOISANT. La Nouvelle-Orléans le samedi 31 décembre à 10 heures du matin John MOISANT fait une chute mortelle sur le champ d’aviation de Harahan. Ce terrain d’aviation est une langue de terre à l’est du Mississipi entre le fleuve et des marécages. Au-dessus de cette langue de terre les remous d’air sont continuels. Paulhan et d’autres aviateurs expérimentés se défiaient de cet aérodrome. Moisant, concurrent de la coupe Michelin, fit un vol d’essai sur un appareil de type monoplan Blériot  Au moment de l’atterrissage, un vent 

violent emporta l’aéroplane loin de la piste. Moisant s’efforça de le ramener et fit un brusque virage gauche, puis essaya d’exécuter la descente acrobatique dont il était coutumier, mais soit que le vent voilât les ailes de l’appareil, soit qu’un tourbillon de vent paressât sur l’avant, l’aéroplane piqua, du nez, forçant Moisant à vider la sellette la tête la première. L’aviateur sera retrouvé la tête fracassée et les reins cassés à 36 pieds de son aéroplane. Le médecin judiciaire a déclaré que Moisant n’avait survécu que quelques secondes. John Bevins Moisant était né le samedi 25 avril 1868 à Kankakee dans l’état de L’illinois.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.