Carte Postale – Les P’tits métiers de Paris – Sous la Baraque

p'tits métier Sous la baraque -Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

les P’tits métiers de Paris

Sous la baraque -Primeurs et légumes secs

VP .Paris N° 26 (éditeur V.Porcher)

Dos séparé -non circulé

§

Septième jour avec les P’tits métiers de Paris ,encore trois cartes postales avec cette série de clichés de Atget Eugène et ma série sera malheureusement terminée .

Quasiment aucune animation sur cette carte ,en agrandissant la carte (clic sur l’image) on devine une femme se tenant debout à l’intérieur de la baraque.

Difficile aussi de donner un nom à tous ces légumes et autres denrées posées sur le trottoir ,ce qui est bien dommage car les prix sont quant à eux bien visibles .

j’ai retrouvé quelques prix des années 1900 et des salaires de la même époque ,ce qui nous donne une petite idée « toute relative » du pouvoir d’achat des français de l’époque.

Le salaire moyen d’un ouvrier est d’environ 4 à 7 francs par jour selon les professions , les employés d’usine sont moins bien payés avec des salaires de 3 à 5 francs par jour , la femme dans la même usine est payée quasiment la moitié avec des salaires de 1,50 à 3 Francs.

Le salaire d’un facteur « urbain » est d’environ de 100 francs par mois et le timbre coûte 10 centimes. 

Quelques exemples de prix de cette époque  , le kilo de pain est à 30 centimes, le litre de vin ordinaire à 10 centimes , un quotidien national à 10 centimes , la douzaine d’œufs à 1 franc , le kilo de beurre à 3 francs et pour les vendeurs de cartes postales de l’époque l’éditeur ‘Bergeret’ vend au prix de gros 1000 cartes postales pour le prix de 40 francs . 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>