Paris – Opera-Garnier et son plan – et l’omnibus à l’Impériale

09arrt-Opera-Garnier-omnibus-à-l’Impériale - Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

09arrt-Opera-Garnier-omnibus-à-l’Impériale – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris l’Opéra Garnier

dos simple – circulé à découvert le 27 mai 1903

§

On se demande presque si cette carte postale n’est pas un montage photographique tellement la place de l’opéra est un enchevêtrement d’omnibus, de fiacres et de piétons qui se promènent en toute tranquillité.

Ce Merveilleux bâtiment,la gloire de l’habile architecte Garnier a couté quinze années de travail et soixante-quinze millions.

A une surface de 11240métres carrés. Il renferme des peintures des plus grands maitres contemporains et est surtout rehaussé par des toiles décoratives de Baudry, qui ne cèdent en rien aux œuvres des plus illustres maitres de tous les temps 

A citer véritables merveilles , l’escalier monumental conduisant au premier étage, le grand foyer du public, le buffet, la salle avec son plafond de Lenepeu .

Les groupes de Carpeaux et d’Aimé Millet, sont de grandes créations de génie.

Mais parlons un peu de ces omnibus hippomobiles, les tarifs des omnibus en 1900 étaient à Intérieur à 30 centimes, avec ou sans correspondance;  l’Impériale était à 15 centimes sans correspondance et 30 centimes avec correspondance.
Les Sous-Officiers et Soldats et Gardiens de la paix payaient 15 centimes avec ou sans correspondance.
Les voitures affectées au service du matin ne circulaient ni les dimanches ni les jours fériés, elles ne délivraient pas de correspondances, et le tarif était fixé uniformément à 15 centimes,intérieur ou impériale.Pour faire arrêter un omnibus en 1900,le moyen le plus pratique était de se placer sur le trottoir et de faire signe au cocher d’arrêter, le cocher était toujours averti par le conducteur si la voiture était au complet.

Plan du Théâtre de l’Opéra- Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Les Dames ne sont admises en chapeau qu’à partir du 3e étage

Un tableau des prix des places en 1910 à l’Opéra

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.