Histoire de l’Aviation de Ader à 1910 – Le biplan Wright de Baratoux

Histoire de l'Aviation de Ader à 1910 - Le biplan Wright de Baratoux

Histoire de l’Aviation de Ader à 1910 – Le biplan Wright de Baratoux

Histoire de l’Aviation de Ader à 1910 – Le biplan Wright de Baratoux
Carte N° 93  – Photo S.A.F.A.R.A reproduction interdite
§

Ingénieur et ancien élève de l’école Polytechnique, Marcel BARATOUX est né à Paris, le jeudi 3 juillet 1884. Il débute en 1908 par le ballon libre et prend part au concours international de Barcelone, à la Coupe Gordon-Bennet, départ de Berlin en 1908, et au concours de distance de l’aéroclub de France. À Dunkerque où il est ingénieur, il fonde avec quelques amis l’aéro-club de cette ville. Il initie ses camarades à la pratique et à la technique aéronautiques, réussissant à créer dans la région un mouvement en faveur de l’air. Attiré par l’aviation naissante, il apprend seul à

piloter un appareil Wright et réussit son premier vol le 27 août 1909, en utilisant pour le départ un rail sans le secours du pylône de lancement. Apportant des perfectionnements à son Wright, il effectue de nombreux vols en septembre 1909. En octobre de la même année, il participe au premier meeting de Juvisy, puis en avril 1910 à celui de Cannes où il se classe honorablement. C’est alors seulement qu’il demande et obtient son brevet de pilote aviateur sous le N° 49, le 10 avril 1910, qu’il aurait dû avoir depuis plusieurs mois. Il obtient également le brevet de pilote d’aérostats N° 177.Marcel Baratoux pilote ensuite un appareil Maurice Farman jusqu’au jour où des raisons d’ordre physiologique l’empêchent de continuer à voler.Chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre, il a reçu en outre la médaille de l’aéronautique. ( Source et site : SITE )  

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.