Tout Paris – Rue Richard-lenoir à la rue de Charonne

Rue Richard lenoir – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Tout Paris – Rue Richard-Lenoir à la rue de Charonne

édition F.F.

dos séparé – circulé à découvert en 1912

§

Ma rue Richard Lenoir, j’ai habité dans cette rue pendant plus de 20 ans et elle a été vraiment la rue du bonheur.

J’habitais au 10 de cette rue, pas de petite porte à l’entrée du 10, mais une immense porte en fer forgé que fermait difficilement tous les soirs notre concierge jeannette.

Jeannette était la concierge du 10 depuis des lustres, elle avait même connu mon père jeune homme, papa est né en 1919 dans l’unique chambre de l’appartement de ses parents.

C’est dans ce même appartement de moins de 40 m² ou mes parents, mon frère et moi avons vécu de très belles années.

A cette époque tous les habitants du 10 étaient logés à la même enseigne, aucune commodité existait dans les appartements, mon père avait fait quand même installer à la demande de ma mère un petit chauffe eau au dessus de l’unique évier qui nous servait aussi bien pour faire la vaisselle que pour notre toilette.

Il ne fallait pas chercher les wc, ils étaient situés au fond d’un couloir et servaient  à plus de 10 familles de l’immeuble.

Allez j’arrête un peu de me plaindre, ce que je me rappelle surtout c’est les bons moments passés en famille, le dimanche matin et cette odeur de café qui embaumait l’appartement, l’odeur du pain, que maman faisait griller sous la flamme de la gazinière.

Les parties de billes avec mon frère sur la tomette bien rouge que ma mère faisait briller à la cire.

Et cette cour des miracles, ou la concierge était la commandante en chef assise devant sa loge pendant des heures à tricoter elle surveillait nos parties de ballons ,en nous interdisant toutes les 5 minutes de jouer et de faire attention au carreaux !

De nombreux artisans travaillaient aussi dans la cour, marbrier, carrossier, tapissier, matelassiers étaient au cœur de cette vie de quartier qui était le mien.

Juste une petite anecdote, si un jour vous croisez Charlelie Couture, mais si le chanteur de  « comme un avion sans ailes » demandez lui si il n’a pas été heureux de vivre dans la cour du 10 rue richard Lenoir.

Mais lui c’était bien après que la concierge jeannette ait disparu !

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.