Sens – La Fausse Rivière et les Bateaux-Lavoirs

Vous pouvez cliquer sur les cartes pour agrandir les images en 1024px

Vous pouvez cliquer sur les cartes pour agrandir les images en 1024px

Sens – La Fausse Rivière et les Bateaux-Lavoirs

Collection P.R.-S

Dos séparé – circulé à découvert en 1914

§

Les bateaux-lavoirs étaient, toute proportion gardée notre laverie automatique  d’aujourd’hui !

Ce bateau était équipé d’un grand espace pour laver le linge et d’un autre pour le faire sécher.

Souvent à l’étage supérieur, un gros poêle servait à chauffer l’eau, un espace était équipé comme cabinet d’aisance et le reste de l’étage servait souvent  de logement à son propriétaire.

Les bateaux-lavoirs étaient le lieu des histoires et ragots colportés par les lavandières aux langues bien pendues.

Beaucoup de ces bateaux ne bougeaient pas de place pas mais quelques uns  se déplaçaient le long des voies d’eau pour proposer leurs services.

Même à l’époque une réglementation avait été prévue pour ce genre de prestation, le propriétaire du bateau–lavoir devait se soumettre à des normes bien précises, et  surtout de s’acquitter d’une patente pour exercer ce métier.

L’arrivée du lave linge dans les foyers a fait disparaître doucement ces bateaux de nos rivières, mais il reste quelques rescapés de ces bateaux que l’on peux visiter aujourd’hui comme un musée.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.