Paris Vécu – Rond point de l’Étoile – les tramways à vapeur

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Paris Vécu – Rond point de l’Étoile – les tramways à vapeur ( N°33)

L.J & cie, éditeur , Angoulème – Paris

Dos simple –  non circulé

§

Après de timides essais entre 1875 et 1878 , la traction mécanique commence à prendre son essor à partir de 1887 .

Les tramways à vapeur  à air comprimé sont les premiers à être adoptés , chacun sur une ligne en 1887 .

Paris possèdera 3 compagnies de tramways : la Compagnie Générale des Omnibus , la Compagnie des tramways extérieurs du Nord et la Compagnie des Tramways-Sud .

Ces trois compagnies , entre lesquelles la bonne entente est loin de régner , rivalisent en ingéniosité dans le développement de nouvelles énergies motrices  .

C’est ainsi que sur la ligne Saint-Germain-des-Prés – Montrouge c’est la vapeur qui est choisie comme source d’énergie sous      l’impulsion de l’ingénieur Valentin Purrey   , malgré le bruit , la fumée et les risques d’accidents qu’elle peut générer ( explosion de la chaudière ) , la Compagnie des Tramways-Nord quant à elle lui préfère l’air comprimé mis au point par Louis Mékarski   conscient des problèmes et des dangers  engendrés par la traction à vapeur  .

On expérimentera même un tramway à gaz entre l’usine à gaz du Lendit et la Porte Saint-Ouen en 1896 . La vapeur , l’air comprimé et le gaz étant adoptés , il ne reste donc plus qu’à l’électricité  naissante à faire son entrée dans la grande famille des énergies motrices .

texte: le piéton de paris
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.