Mantes – Crue de la seine Janvier-Fevrier 1910

Vous pouvez cliquer sur les cartes pour agrandir les images en 1024px

Vous pouvez cliquer sur les cartes pour agrandir les images en 1024px

Crue de la seine, Janvier-Fevrier 1910 – Mantes – Route de Quarante-Sous ,direction d’Epone

L.Lagarde ,Photographe

Dos séparé – non circulé

§

Le point culminant de la crue est atteint le 28 janvier.

Le record des Yvelines est atteint à Mantes l’une des plus touchées du département avec une hauteur d’eau de plus de 8,13 m contre 8,62 m à Paris  et dans le Val-de-Marne.

Dans les rues, l’eau grimpe à plus de 2,50 m submergeant commerces et habitations.

Les dix-sept îles du département sont rayées de la carte. A Meulan, les nombreux bateaux amarrés au port sont retrouvés échoués en centre-ville. Ironie du sort : l’eau potable qui n’est pas encore courante vient à manquer.

Les forces de l’ordre font la chasse aux pilleurs, alors que les premiers cas de typhoïde et de scarlatine sont déclarés.

La décrue débute le 29 janvier et durera jusqu’à fin mars. Pour venir en aide aux habitants, des souscriptions sont lancées, relayées par les journaux de l’époque, comme « la Liberté de Seine-et-Oise.

Le Parisien: Thibault Raisse 
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.