Le Guignol de Paris aux Buttes Chaumont – Gerard et Gaston Cony – Le duo des Gendarmes

Le-Guignol-de-Paris-aux-Buttes-Chaumont-Gerard-et-Gaston-Cony

Le Guignol de Paris aux Buttes Chaumont – Gerard et Gaston-Cony – Le duo des Gendarmes – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Le Guignol de Paris aux Buttes Chaumont – Gerard et Gaston Cony – Le duo des Gendarmes
Dos séparé – non circulé 
§
Le guignol de Gaston Cony, le Guignol des Buttes-Chaumont qui fut, pendant près de dix ans, le «Guignol de la guerre», devient, cette saison, le «Guignol de Paris». On y rossa le Boche : on va revenir à la tradition qui consiste à rosser le guet.
Guignol ouvre ses portes quand les autres théâtres font leur clôture annuelle : il a l’esprit de contradiction. C’était hier la grande première.
On n’y aperçut pas de robe de soirée, d’habit noir ni de smoking. Il n’y avait pas devant la porte une longue fille d’autos. Mais les premiers rangs de l’auditoire auraient fait envie à Poulbot. Il n’y a qu’à Belleville, à Ménilmuche ou à Montmartre qu’on fabrique des frimousses aussi éveillées, aussi malicieusement chiffonnées, aussi espiègles, aussi mobiles.
On vit, avant la séance, M. Karcher, maire du vingtième, et grand-père d’élection de tous ses petits administrés, s’entretenir familièrement avec des personnages de quatre ou cinq ans. M. Maurice Hamel expliqua aux mioches

pourquoi ils aiment Gaston Cony qui leur enseigne à rire.
M. Olivier de Gourcuff, président des «Amis de La Fontaine », leur parla du Bonhomme — ce qui était préparer à sa société de solides et prochaines adhésions. M. Karcher, pour finir, exprima la joie qu’i’l éprouve toujours, étant Lyonnais de naissance, quand il vient à Guignol.
Puis de jeunes et brillantes artistes, Mlle Fernande Lorival et Mlle Gire,vinrent, réciter les Animaux malades de la peste, le Renard et le corbeau, puis le Loup et l’agneau, que mimaient des marionnettes dans un décor approprié. Monsieur Ch.A Janot, fabuliste, dit lui-même une de ses fables. Mais le gros succès alla à la petite Eliane Thumerelle sept ans qui détailla à ravir les vers les plus chargés de sens.
Une Réception chez Guignol termina la fête. Le gendarme n’y fut pas trop malmené. Mais de vibrants dialogues s’établissaient entre Gnafron et son auditoire et ce fut une demi-heure de joie dont on se souviendra autour des Buttes…
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.