Histoire de l’Aviation – Juillet 1908 – Le Biplan de Ernest Zens

histoire-de-laviation-Juillet-1908-Biplan-Zens-

Histoire de l’Aviation – Juillet 1908 – Le Biplan Zens-Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Histoire de l’Aviation – Juillet 1908 – Le Biplan Zens
Carte N° 29 – Photo S.A.F.A.R.A reproduction interdite
§

Né à Lille (Nord), le 18 juillet 1878, Ernest Zens appartient à cette pléiade de jeunes aéronautes français sur lesquels ont pouvait compter pour maintenir la suprématie dans un sport éminemment national. Dès 1900, il entrait à l’aéro-club de France. Son carnet d’ascensions était enrichi de 32 voyages aériens dont certains remarquables. C’est ainsi qu’il se classait premier dans un des concours de distance organisé pendant l’exposition de Liège en 1905. Lors du grand Prix de l’aéro-club, le 15 octobre 1905, il est, à bord de la Belgique, l’aide précieux et dévoué du comte

Hadelin d’Oultremont, qui se classait parmi les lauréats de cette inoubliable épreuve. Le comte de Castillon de Saint-Victor le choisit aussi comme compagnon de nacelle dans la Coupe Gordon Bennett en 1906. on le retrouvait troisième dans le dernier concours d’automne. Sportsman endurant et résolu, il arrivait de bonne heure à l’automobilisme et fut un des premiers à accomplir son service militaire comme chauffeur d’état- major. Excellent tireur, il décrochait en même temps pour son régiment, le premier prix de tir du 4e corps d’armée ; chasseur, cela va sans dire, et chasseur infatigable, il adorait également — n’est-ce point encore une chasse — explorer les « rûs » de l’Ardenne allemande, tendant des journées entières aux truites gloutonnes et fugaces, l’appât traître et balancé des mouches d’émeraude. Curieux de toutes les émotions sportives, il endossait, la côte bleue de mécanicien, pour faire sur l’une des récentes locomotives de la compagnie du Nord, remorquant l’un des trains les plus rapides du monde, le trajet Paris-Calais et retour. Il a étudié en collaboration avec son frère M. Paul Zens, le très intéressant aéroplane automobile….Il ne laissera à personne le soin d’en faire l’essai Dès le début de la première guerre mondiale et plus exactement le samedi 12 Septembre 1914, Ernest Zens est tué.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.