Clermont (Oise) – École de Préservation – Entrée principale

Clermont - Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Clermont  (Oise)  –  École de Préservation – Entrée principale

vendenhove,Liancourt.

Dos vert pale – non circulé

§

C’est en 1895 que la première école de préservation publique pour filles est ouverte à Doullens, celle de Clermont dans l’Oise est ouverte en 1908 étant destinée à la rééducation des jeunes fille mineures délinquantes.

En 1906, la majorité pénale passe de 16 à 18 ans, les jeunes sont considérés comme des mineurs pénaux jusqu’à 18 ans, mais la majorité civile est à 21 ans.

Je n’ai trouvé que très peu de témoignages sur les conditions de vie dans ces écoles à part quelques textes du studio Henri Manuel qui  réalisa une commande de reportage  entre 1929 et 1931 sur les prisons et les institutions pour mineurs relevant du ministère de la Justice.

Le but étant de sa volonté de démontrer que la prison n’est pas seulement un lieu de détention et de punitions, mais aussi de rachat par le travail.

Il est clair que les conditions de vie de ces jeunes filles dans les écoles de préservation, ne sont pas aussi bonnes que voudrait le faire croire le ministère de la Justice.

Beaucoup de mise en scène des directeurs des écoles ne peut cacher le désarroi, la tristesse et les conditions de vie dans ces établissements.

Le directeur trône invariablement à son bureau, les lieux sont austères et incarnent l’autorité de l’école de préservation de Clermont-de-l’Oise.

Le mur du fond est plus que révélateur de l’austérité générale des bâtiments, la décoration se réduit à quelques photographies perdues sur un pan de mur d’une pièce haute de plafond

Un petit poêle est censé chauffer une pièce de plusieurs centaines de mètres carrés.

¤

Le texte  sur le  rapport du studio Henri Manuel texte de Françoise Denoyelle .


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.