2 Cartes postales aquarelles -Guerre russo-japonaise

Guerre russo Japonaise - Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Cartes postales aquarelles -Guerre russo-japonaise

éditeur Union Postale Universelle

Dos simple

§

Guerre russo Japonaise - Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Cartes postales aquarelles -Guerre russo-japonaise

¤

Cette Guerre russo-japonaise qui s’est déroulée de 1904 à 1905 a inspiré de nombreux éditeurs et illustrateurs ,très souvent ces cartes avaient un coté satyrique et ironique sur ce conflit.

Voici deux autres cartes ,les traits de dessins sont fins et les couleurs pastel d’une réelle douceur .

§

Deuxième partie et suite d’hier de cette guerre russo-japonaise .

Au mois d’octobre 1904, une offensive de secours fut tentée par le général Kouropatkine pour dégager la ville. Cette offensive se solda par un nouvel échec. Le 2 janvier 1905, Port-Arthur capitulait.
Reprenant l’offensive, les Japonais obligèrent les troupes de Kouropatkine à faire retraite au-delà de Moukden, où elles étaient retranchées derrière une puissante ligne de fortifications.
Ces déboires de l’armée russe furent à l’origine d’une révolte sanglante à Saint-Pétersbourg le dimanche 22 janvier 1905. L’autocratie russe était sévèrement ébranlée de l’intérieur. Le Japon avait déjà presque gagné la guerre quand la flotte russe de l’amiral Rojdestvenski arriva enfin dans ses eaux. L’amiral Heihashiro Togo lui coupa la route le 27 mai 1905 à Tsushima et l’anéantit au terme d’une bataille de deux jours.
Sur les 45 navires russes engagés, seuls deux destroyers et un croiseur réussirent à s’échapper et à gagner le port russe de Vladivostok. Six petits navires se réfugièrent dans des ports neutres où ils furent désarmés. Les autres furent coulés ou capturés par les Japonais. Plus de 5 000 Russes furent tués et 6 000 faits prisonniers.
Les Japonais n’eurent eux-mêmes à déplorer que la perte de trois destroyers et 700 hommes. Le tsar était condamné à ouvrir les négociations pour une paix humiliante qui sera signée à Portsmouth.

Texte intégral tiré du site : les dossiers HistoQuiz

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.