Manuel du Gradé de Cavalerie – Meaux – Quartier de Cavalerie – Entrée et escalier d’Honneur

Carte Postale Ancienne - Meaux - Quartier de Cavalerie - Entrée et escalier d'Honneur

Meaux – Quartier de Cavalerie – Entrée et escalier d’Honneur – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

21 – Meaux – Quartier de Cavalerie – Entrée et escalier d’Honneur
§

 Voici quelques lignes du Manuel « Comment devenir un bon Gradé de Cavalerie ». L’accomplissement quotidien des devoirs du service fait à tout gradé l’obligation stricte d’être constamment l’exemple de sa troupe. Pour en être l’instructeur, il doit en être d’abord le meilleur cavalier, le meilleur tireur, le plus habile dans l’emploi des armes : On ne saurait enseigner ce que l’on ne sait pas soi-même. Pour en être l’éducateur, il doit posséder ses vertus militaires qui s’appellent :

l’honneur, le courage, l’esprit de discipline, le dévouement, l’audace, la volonté d’agir, le sentiment, de la solidarité. Pour en exercer le commandement, il doit s’être familiarisé avec toutes les missions qui peuvent lui être confiées en campagne. Dans les autres armes, le caporal ou brigadier, le sergent ou maréchal des logis sont constamment sous l’oeil de leurs officiers. Le service de la cavalerie, au contraire, exige de tous les gradés de sérieuses qualités d’initiative, de décision, de sang-froid et d’instruction personnelle. C’est en déployant de semblables qualités, c’est en faisant preuve d’une incontestable supériorité dans tous les actes de la vie journalière que le gradé acquerra sur ses subordonnés l’ascendant moral, base de la discipline. Cet ascendant s’augmentera en apprenant à connaître chacun de ses inférieurs, son caractère, ses antécédents, ses aptitudes: il s’augmentera par la dignité, par la bien- vaillance. par la fermeté du gradé dans l’exercice de son commandement . La dignité exclut toute familiarité déplacée ; mais * bienveillance » n’est pas synonyme de « faiblesse », pas plus que « fermeté » ne signifie « brutalité ». Une autorité qui s’appuierait seulement sur l’exercice du droit de punir s’effondrerait piteusement en présence de l’ennemi, celle qui réside dans la confiance inspirée par le chef enfante les grandes actions et crée des héros dont la patrie s’enorgueillit.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.