Le Paris de la belle époque – Théâtre du Gymnase et restaurant Marguery

Paris-Théâtre-du-Gymnase-et-restaurant-Marguery

Paris de la belle époque – Théâtre du Gymnase et restaurant Marguery

447 – Paris – Théâtre du Gymnase et restaurant Marguery
éditeur C.L.C.
§

La terrasse Marguery, grand restaurant, hôtel et café du Gymnase, dans les années 1900 ce restaurant était installé au 32/34 /36 et 38 Boulevard Bonne Nouvelle et était une véritable oasis de fraîcheur et de verdure. C’était l’un des restaurants préférés des gros industriels gros commerçants de province et touristes. L’étranger qui voulait se familiariser avec la vie parisienne, en saisir la physionomie en se mêlant aux Parisiens et aux jolies Parisiennes, commençait par une promenade sur les boulevards avec une ou plusieurs

haltes sur la terrasse des grands cafés qui étaient i presque tous transformés en brasseries luxueuses. Les Parisiens passaient une partie de leurs heures de loisir au café. C’est au café-brasserie que le boulevardier déjeunait, recevait ses amis, jouait aux cartes et au billard, lisait les journaux, faisait sa correspondance. et revenait souper après le théâtre de 5h à 7h. A l’heure de l’absinthe il était bien difficile de trouver une place sur la terrasse et aux tables de l’extérieur. Un demi tasse coûtait de 40 à 50 centimes. Un « mazagran » café servi dans un verre, nature ou avec lait, même prix. Fine-Champagne, de 1 fr à 2 frs le petit verre. Bière, le bock (1/4) 30 à 40 centimes; le 1/2 à 50 centimes et l’oeuf durs à 10 à 15 centimes pièce.La soucoupe enlevée ou retournée par le garçon indiquait qu’on l’on avait payé sa consommation.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.