L’affaire de l’impasse Ronsin – La maison du Crime

l'affaire-de-l'impasse-Ronsin-la-maison-du-Crime

L’affaire de l’impasse Ronsin – La maison du Crime – L’affaire de l’impasse Ronsin – La maison du Crime

L’Affaire de l’Impasse Ronsi 
la Maison du Crime – l’Horloge arrêtée mystérieusement à l’heure du crime 
éditeur ELD – Ernest Louis le Deley – dos séparé – non circulé 
§

Nous sommes le 31 mai 1908, le valet de chambre Rémy Couillard découvre la scène du crime. Les victimes ont été étranglées et sont, le riche et considéré peintre Adolphe Steinheil âgé de cinquante six ans et neveu de l’illustre peintre Meissonier. La seconde victime est la mère de sa femme  » Madame Japy » femme de l’industriel Édouard Louis Frédéric Japy, voilà comment commence l’affaire Steinheil aussi appelée

l’affaire de la « Veuve Rouge ». Dès le début de cette tragédie, la femme de la victime est mise en cause par son témoignage très souvent contradictoire. Madame Steinheil déclare aux commissaires que trois hommes et une femme rousse sont entrés dans la maison et avaient réclamé argent et bijoux. Voilà comment commence cette histoire qui fera la première page des journaux de l’époque mais surtout un procès à rebondissements que je vous raconterai avec d’autres cartes postales relatant cette affaire Steinheil.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.