La Ferté-Loupière – Exploitation forestière débardage des grumes par tracteur à chenilles

La Ferté-Loupière – Exploitation forestière débardage des grumes par tracteur à chenilles – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

La Ferté-Loupière – Exploitation forestière débardage des grumes par tracteur à chenilles
§
Située à 27 km d’Auxerre et 20 km de Joigny dans le département de l’Yonne en région Bourgogne Franche-Comté, la Ferté Loupière en 1910 compte 1134 habitants. Le maire de l’époque est monsieur Martiré et le notaire M. Boeuf. À la belle époque les commerçants et artisans sont nombreux à la Ferté-Loupière et rien que cafetiers sont au nombre de trois  » M. Besnard, M. Drut et M. Marlot. La scierie installée à cette époque à la Ferté était la maison Jacob et les menuisiers étaient M. Policet, M. Salmon et M. Thomas. Restons dans le bois avec les sabotiers, M. Beauregard, M. Coffre et M. Sellier. Quelques mots sur cette carte postale et le débardage. Dès qu’un arbre a été abattu, il faut le tirer du point où il a été

 abattu et l’approcher de l’engin de débardage proprement dit, cette opération s’appelle le « débusquage ». Cette première partie du débardage s’effectue généralement à l’aide d’un treuil qui permet d’approcher la grume du tracteur. La grume approchée du tracteur doit ensuite être évacuée de la coupe à l’aide du tracteur à chenilles, c’est la deuxième opération que l’on appelle le débardage proprement dit ou vidange de la coupe. Enfin, une fois amenées en bordure de route à l’aide d’un tracteur, les grumes doivent encore être chargées sur un camion et acheminées au point d’utilisation, scieries ou papeteries.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.