Carte postale Ancienne de Cormeilles en Parisis – l’avenue de la Gare et le Restaurant Gely

Cormeilles en Parisis - l'avenue de la Gare et le Restaurant Gely

Cormeilles en Parisis – l’avenue de la Gare et le Restaurant Gely

Cormeilles-en-Parisis – l’avenue de la Gare et le Restaurant Gely – éditeur ND phot -Cormeilles-en-Parisis est située dans le département du Val-d’Oise, en région Île-de-France. En 1900, la ville compte 2285 habitants administrés par le maire M. Gonse. En 1903 non loin de ce restaurant, un petit fait divers fit grand bruit dans la petite bourgeoisie de Cormeilles en Parisis. La crédulité et la confiance de Madame Divot, quatre-vingts ans envers sa nouvelle femme de ménage Germaine Pichon, vingt-cinq ans allaient lui coûter cher. La femme de ménage qui possédait d’excellents certificats, avait été chaudement recommandée par la tenancière d’un bureau de placement.. » Vous allez posséder une vraie perle, avait-on dit à la rentière. C’est l’honnêteté en personne ». Ayant tout de suite la plus grande confiance en sa nouvelle bonne, Mme Divot, ouvrit devant elle une armoire dans laquelle, tout en atteignant une paire de draps, mit à découvert une somme de 2500 francs rangée sous un drap. Le soir même, la perle des domestiques faisait main-basse sur les billets, ainsi que sur divers bijoux en or, et quittait la maison en disant à sa patronne. « C’est inutile que je reste ici plus longtemps ma place ne me plaît pas ». Au moment de son arrestation, Germaine Pichon était parée des bijoux de sa victime. Malgré cela, elle nia et cria au scandale. Une perquisition, pratiquée dans la chambre qu’elle occupait, avenue de la Gare ne donna aucun résultat, mais il n’en fut pas de même au domicile de son amant, un journalier, demeurant rue du Port. Là, dans un vieux grenier abandonné depuis longtemps, on découvrit, dans des cartons, une somme de 1500 francs et un écrin renfermant une montre en or et divers autres bijoux. La voleuse et son complice termineront à la prison de Versailles, à la disposition du procureur de la République. Mme Divot retrouva ses bijoux, mais que 1500 francs sur les 2500 francs.

 

 

Share Button

2 réflexions sur « Carte postale Ancienne de Cormeilles en Parisis – l’avenue de la Gare et le Restaurant Gely »

  1. Bonjour.
    Je connais bien Cormeilles pour y avoir grandi. Le café Gely existe toujours. C’est un bar-tabac aujourd’hui. L’avenue de la Gare s’appelle avenue Foch depuis au moins 50 ans. Si on la remonte, on arrive à la poste. La gare se situe à droite de la photo.
    Merci pour cette publication.

  2. Bonjour Valérie et merci pour votre commentaire
    je posterai à l’occasion d’autres cartes postale de Cormeilles…
    Cartophilement
    Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.