Ateliers de la société L’éclairage électrique – Première Travée

carte postale ancienne - l'éclairage électrique inondation de 1910

Ateliers de la société L’éclairage électrique – Première Travée

Ateliers de la société « L’Eclairage Electrique » Inondation du 28 Juillet 1910 Première Travée
dos séparé – non circulé
§ 

Continuons de voir comment fonctionne l’électricité à Paris en 1900, hier j’ai parlé de  la compagnie EDISON mais en 1900 on compte 7 compagnies ou sociétés. La puissance totale des usines centrales est de 15 à 16 000 chevaux ou 10 à 12 000 kilowatts. La totalité de la longueur des câbles dans les rues de Paris est de 1 500 kilomètres, équivaut à 5 millions de kilogramme de cuivre. 6 500 personnes emploient le courant des usines centrales. 6 219 lampes à arc sont installées et 425 000 lampes à incandescence de 10 bougies. A l’exclusion de l’usine des Halles et du Secteur de la Rive Gauche, 50 millions ont été consacrés à l’installation de l’Electricité par les Secteurs. Le prix de vente du courant  est  de 7 à 15 centimes l’hectowatt-heure, en moyenne 11 c. 34. La production totale annuelle des Secteurs de la rive droite dépasse 60 millions d’hectowatts-heure. On s’abonne à son secteur comme dans le cas du gaz. Pour l’installation, on se réfère aux Instructions générales élaborées par la Chambre Syndical des Industries électriques. Le Laboratoire central d’Electricité  Rue de Staël, à Paris, se charge de la vérification des divers éléments, canalisations, compteurs, appareils d’éclairage, entrant dans une installation, et cela, moyennant un tarif fixe.  

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.