Angers – Boulevard de Saumur

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

107   –   Angers – Boulevard de Saumur

éditeur LL .

Dos simple – circulé à découvert en 1905

§

Cette carte est un clin d’œil sympathique à un exposant rencontré aujourd’hui sur le vide grenier de Saint-Germain-lès-Arpajon.

Comme d’habitude à cette époque de l’année,  rendez vous sur  les vides greniers à la recherche de cartes postales.

Au bout d’une bonne demi heure de balade à voir des étalages de fringues, je finis quand même par trouver un exposant non professionnel de la cpa et c’est important de le souligner avec une caisse en bois remplie de cartes postales.

L’exposant amateur avait fait un sacré boulot en triant toutes les cartes par région, même le prix était noté au crayon papier sur le verso des cartes.

Mais très vite, je comprends que tous les prix des cartes ont été très surestimés, et gentiment je le fais remarquer au vendeur, qui me répond en toute honnêteté que se sont les prix pratiqués sur internet.

Je finis par expliquer à cette sympathique  personne que les prix affichés sur certains sites spécialisés (qu’ils connaissaient bien évidemment) sont eux aussi surestimés par certains vendeurs, et que la vraie référence si il y en a une sur ces sites c’est le prix d’une carte qui à été réellement achetée par un collectionneur.

En deux mots, la même carte ci-jointe ‘Angers boulevard de Saumur’ est à vendre sur un site Internet bien connu 19€, mais les seules cartes identiques qui on été vendues sur le site tourne autour de 2 à 5€ selon l’état.

J’ai acheté cette carte ce matin 2 € avec une vingtaine d’autres cartes à peu près aux même prix sur un autre vide grenier de la région, et je peux vous assurer que l’exposante était contente d’encaisser 50 €.

Je comprends ces vendeurs qui espèrent vendre aux mieux leurs cartes, mais il faut comprendre que les cartophiles vont devenir une espèce en disparition si les prix ne sont pas revus à la baisse par certains.

Un dernier souhait, j’espère vraiment, que les vides greniers, qui on déjà bien changé en quelques décennies ne vont pas se transformer en succursales des sites de ventes Internet.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.