Strueth – la grande Rue

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

746    Strueth – la grande Rue

Dos séparé – circulé sous enveloppe

§

Strueth petite commune Française située dans le département du haut-Rhin en région Alsacienne

¤

Correspondance au verso de la carte

Ma Quiquitte

La maison du milieu c’est là que je suis ,personne ne cause Français et tout ce monde là est franchement  Boches  heureusement j’en part demain

Je t’embrasse bien fort

§

Un peu d’histoire

L’Alsace-Lorraine (1871-1918)

L’Alsace et une partie de la Lorraine deviendront allemandes après la capitulation française de 1870. La partie de la Lorraine annexée avec l’Alsace par l’Empire allemand est constituée par l’actuel département de la Moselle. Ce n’est qu’ à partir du traité de Francfort (10 mai 1871) qui divise la Lorraine que l’on parlera de la « Terre Impériale » d’ Alsace-Lorraine (Reichsland Elsaß-Lothringen).

Le 10 mai 1871, le traité de Francfort confirme donc l’annexion de l’Alsace-Lorraine par les Allemands et donne aux Alsaciens-Lorrains jusqu’au 31 octobre 1872 pour se prononcer en faveur de leur citoyenneté française et quitter le pays. Passé ce délai, ils deviendront des Allemands. Environ 159.000 Alsaciens-Lorrains ont alors opté pour la nationalité française. Ils sont plus de 50.000 à abandonner leur maison et leurs amis. Mais nombreux sont ceux qui sont restés et qui protesteront contre leur incorporation sans leur consentement à l’Empire allemand.

La nouvelle province devenue allemande est divisée administrativement en trois régions: la Lorraine (Lothringen), la Haute-Alsace (Oberelsasz) et la Basse-Alsace (Unterelsasz). Ces trois régions deviendront respectivement les départements de la Moselle, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin à leur restitution à la France en 1918. Le rattachement de l’Alsace-Lorraine à l’Empire allemand donnera à cette région des institutions empruntées au système allemand, conservées du système français, ou souvent nouvelles. Le droit local, auquel les Alsaciens sont très attachés et qui concerne des domaines aussi variés que le notariat, le régime foncier, les assurances sociales, les cultes et l’enseignement primaire, la chasse, le régime des tutelles, les associations, sera conservé lors du retour à la France après 1918, et même après 1945.

Pendant la première guerre mondiale, environ 250.000 Alsaciens-Lorrains seront mobilisés dans l’armée allemande, mais 17.000 engagés volontaires rejoindront les troupes françaises et seront ensuite suivis par de nombreux déserteurs. Après novembre 1918, le retour à la France ne se passe pas sans difficultés: expulsion d’environ 110.000 habitants d’origine ou partiellement d’origine allemande, maladresses de l’administration qui exacerbent les passions autonomistes.


texte d'Alsace en lorraine
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.