Porte Monumentale de l’exposition universelle de 1900 à Paris

La Porte Monumentale de l'exposition universelle de 1900 à Paris -  Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

La Porte Monumentale de l’exposition universelle de 1900 à Paris – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

1  Paris – Exposition Universelle de 1900  – La Porte Monumentale 

éditeur Massias

Dos simple – circulé à découvert le 11 août 1900

§

A cette exposition universelle de 1900, iI fallait recevoir dignement les visiteurs du monde entier et c’est en leur honneur qu’on avait élevé cette porte  magistrale sur la place de la Concorde.

Trois grandes arches de 20 mètres d’ecartement disposées en triangles offrait une surface couverte de 2500 mètres carrés ce  système servait de support à une couronne circulaire qui était la base d’une calotte aplatie faisant dôme.

La ferme principale, celle faisant face au public qui entrait, était encadrée d’un fronton très important que surmontait la proue du vaisseau, emblème de la Ville de Paris une allégorie de femme debout dominait l’ensemble. Deux minarets de 35 mètres de hauteur placés à droite et à gauche du monument étaient reliés à l’arche principale par deux grandes frises décoratives cintrées .

Il y avait 36 guérites et, en supposant une pression égale du public, on peut admettre sans bousculade 150000 entrées à l’heure. Ce  chiffre n’etant sûrement pas atteint d’une façon constante, mais il est certain qu’il se réalisa à certains moments de la journée.

La situation de la porte en pleine place de la Concorde en faisait l’entrée principale de l’Exposition c’est, en effet, le point le plus rapproché des grands boulevards et du quartier de la gare Saint-Lazare une dizaine de lignes d’omnibus s’arrêtaient sur cette place, notamment les tramways de Boulogne, de Saint-Cloud et de Versailles enfin les bateaux-omnibus amènaient, pour leur part, un contingent fort important de visiteurs sur cette place. 

La construction de la porte était faite en fer recouvert de bois sur lesquels on avait fixé du staff. Cette méthode était celle de tous les palais de l’Exposition, sauf de ceux des Champs-Elysées, Elle était la seule qui soit applicable à un monument de courte durée comme ceux qui ont été construits pour 1900.

Aussitôt la fête terminée, ils étaient livrés aux démolisseurs qui avaient pour mission de les faire disparaître. Il y a une chose pourtant qu’ils ne pourront enlever, c’est le souvenir de toutes ces merveilles de  cette Exposition de 1900 et le produit de toutes ces imaginations d’architectes.

ils vivront longtemps dans les mémoires et serviront d’exemples aux artistes de l’avenir, un des monuments qui aura ainsi le plus de longévité sera cette Porte monumentale à laquelle M. Binet avait donné le meilleur de lui-même, une conception éminemment neuve et originale, pleine de mouvements, de couleurs et d’imprévus.

il serait difficile d’attribuer un style particulier à l’architecture  de cette porte monumentale son auteur M.Binet s’étant évidemment reporté à l’époque byzantine quand il a conçu son oeuvre , mais il y a surtout mis de son goût personnel, et son crayon avait été conduit par la fantaisie la plus originale que nous puissions imaginer.

Les motifs d’ornementation ne se rapportaient à aucun modèle en usage, ils ne dérivaient ni de la végétation, ni des formes humaines, pour retrouver un exemple des évolutions bizarres et nouvelles de tous ces détails, il fallait aller les chercher, par l’intermédiaire d’un microscope, dans les diatomées et les infiniment petits.

il y a des portions de plâtre qui rappelaient certains foraminifères, dont l’application surprenait autant qu’elle plaisait  La couleur jouait un rôle considérable dans l’architecture de la porte monumentale elle était brillante sans excès, les tons bleus  et blancs se mariaient de la façon la plus curieuse  et, lorsque le soir au soleil couchant, les derniers rayons lançaient des clartés parallèles au sol par derrière l’édifice, il y avait des impressions féeriques.

Source: Les travaux de l’Exposition de 1900 de A.Da.Cunha /préface Henri de parville édition Maison Masson et Cie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.