Paris Vécu – Palais de Justice – La relève des sentinelles

Vous pouvez cliquer sur les cartes pour agrandir les images en 1024px

Vous pouvez cliquer sur les cartes pour agrandir les images en 1024px

Paris Vécu – Palais de Justice – La relève des sentinelles  (N°78)

L.J & cie, éditeur , Angoulème – Paris

Dos séparé –  non circulé

§

Le journal de mobilisation de la légion de la garde républicaine prévoit que celle-ci conserve son organisation et son casernement de temps de paix pour continuer d’assurer son service dans la capitale.

Le 2 août 1914, la garde contribue à l’exécution du plan de mobilisation générale et occupe des postes déterminants de la place de Paris : Élysée, Banque de France, gares… L’attaque allemande apparaissant dirigée contre la capitale, la garde est intégrée dans le dispositif de défense.

Dès les premiers jours de la guerre, un grand nombre d’officiers et de gardes manifestent leur désir de se porter volontaires pour le front. Les régiments qui se battent pour endiguer l’offensive ennemie ont besoin d’un encadrement solide. La Garde, corps d’élite, peut fournir des chefs de section ou de demi section immédiatement opérationnels

Sources : Garde Républicaine
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.