Marseille – Voiliers dans le Port

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

97 – Marseille – Voiliers dans le vieux Port

Dos séparé – circulé à découvert

§

Hugues Aufray « Santiano« 

Paroles de la Chanson : Santiano

¤

C’est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau
Hisse et ho, Santiano
Dix huit nœuds, quatre cent tonneaux
Je suis fier d’y être matelot

Refrain
Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Hisse et ho, Santiano
Si Dieu veut toujours droit devant
Nous irons jusqu’à San Francisco

¤
Je pars pour de longs mois en laissant Margot
Hisse et ho, Santiano
D’y penser j’avais le cœur gros
En doublant les feux de Saint-Malo


Refrain
Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Hisse et ho, Santiano
Si Dieu veut toujours droit devant
Nous irons jusqu’à San Francisco

¤
On prétend que là-bas l’argent coule à flots
Hisse et ho, Santiano
On trouve l’or au fond des ruisseaux
J’en ramènerai plusieurs lingots

Refrain
Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Hisse et ho, Santiano
Si Dieu veut toujours droit devant
Nous irons jusqu’à San Francisco

¤
Un jour, je reviendrai chargé de cadeaux
Hisse et ho, Santiano
Au pays, j’irai voir Margot
A son doigt, je passerai l’anneau

Refrain
Tiens bon la vague et tiens bon le vent
Tiens bon le cap tiens bon le flot
Hisse et ho, Santiano
Sur la mer qui fait le gros dos
Nous irons jusqu’à San Francisco

§

le texte de cette chanson n’est pas ma propriété .
Les Textes sont la propriété de leurs auteurs respectifs et si une maison de disque ou un auteur ne souhaite pas que ces textes soient affichés sur ce site je les retire de suite car les paroles de chansons sont protégés par copyright.


Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.