Le Vieux Montmartre Autour du Moulin de la Galette – 5juin 1904

Le-Vieux-Montmartre-Autour-du-Moulin-de-la-Galette-5juin-1904

Le Vieux Montmartre Autour du Moulin de la Galette – 5juin 1904 – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Le Vieux Montmartre Autour du Moulin de la Galette – 5juin 1904
K.f éditeur d’Art – Paris – série 1089 – N° 47 
Dos séparé – circulé à découvert en 1907 
§
Le Moulin de la Galette en 1904 et encore aujourd’hui est situé à l’angle de la rue Lepic et de la rue Girardon. En 1904 l’adresse indiquée pour aller danser au bal du moulin de la Galette est le 79 rue Lepic et 1/ 3 rue Girardon.Tout en haut de la rue Lepic, au sommet de la Butte, perché comme un vrai moulin, un moulin de plaisir dont les ailes ne tournent plus depuis longtemps, mais par dessus lesquelles bien des petites femmes ont déjà jeté leur bonnet. Un moulin où l’on danse, et qui a sa place dans l’histoire du « chahut » et du « grand écart », car c’est là qu’ont débuté successivement la Goulue, Grille d’Egout et la Môme Fromage. Après avoir gravi un escalier rustique flanqué de rocaille, on

 

arrive sur le terre-plein, dans une vaste salle oblongue, lumineuse, avec une galerie défendue par une balustrade, où les consommateurs sont à l’abri des remous de la danse. Au fond, l’orchestre. En été, dans le décor champêtre du grand jardin d’où l’on découvre tout l’horizon parisien, a lieu une joyeuse kermesse, le dimanche après-midi, où l’on trouve un public joyeux, mais simple et tranquille, où l’on voit même de petites ouvrières de Montmartre et des Batignolles, encore sages, au bras de leur maman. On se promène dans les allées, on cause, on consomme sous les tonnelles et dans les bosquets, et l’on déguste le vin muscat et la galette bien chaude. Mais le lundi soir, c’est un public tout différent, beaucoup plus tapageur, et auquel i! faut les accents frénétiques de la polka « des chauffeurs », c’est le monde . des rapins et des bohèmes de la Butte et d’ailleurs. Ce sont des petites femmes plus hardies, déjà presque lancées, qui ayant pris goût à la très providentielle « galette » du Moulin, viennent demander parfois à la noce ce qu’elles sont lasses de se procurer par le travail.
Entrée des Cavaliers, I fr. 50, Dames, 0 fr. 25 -Grande Kermesse leDimanches et Fêtes de 3 heures à minuit ( Guide des plaisirs à Paris) 
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.