Beaune – Parc de la Bouzaize et Ancien Embarcadère

 

Beaune-Parc de la Bouzaize et ancien Embarcadère

Beaune-Parc de la Bouzaize et ancien Embarcadère – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

Beaune – Parc de la Bouzaize et ancien Embarcadère 
Ronco, Ainé, Beaune ( Déposé) – L.B Dijon 
Dos séparé – circulé à découvert
§

Un petit mot  sur cet éditeur et photographe Ronco Aîné, avant de raconter l’histoire du Parc de la Bouzaize,  descendant d’une grande famille d’éditeur (Pierre Ronco / Ronco Frères /Ronco Joseph et Isidore / le début de cette édition débuta dans les années 1900 pour se terminer dans les années 1940.
Mais le nom des Ronco restera à jamais connu pour des cartes postales de qualité et souvent très recherchées.
C’est le besoin en eau de la population qui a poussé le maire Paul BOUCHARD, à acquérir le Parc de la Bouzaize.
Les acquisitions ont commencé en 1886 par les propriétés entourant directement le plan d’eau et la fontaine de la Bourgeoise (ou Bouzaize). Les autres parcelles n’ont été acquises que progressivement, lors de ventes ou de successions, et particulièrement au moment de l’apparition du phylloxéra qui a nécessité l’arrachage des vignes . Les acquisitions ont été terminées vers 1910.
C’est vraisemblablement à cette période que la Ville de Beaune a commandé l’aménagement paysager de cette zone à monsieur Vard. Le parc a été conçu sur le principe d’un parc à l’anglaise, en conservant partiellement la végétation existante, notamment les aulnes et les arbres situés dans les enclos du parc animalier. La rive gauche et le dessus de la source ont été complètement reboisés, on y a introduit les végétaux les plus rares et les plus typiques de l’époque. La grande île fut créée lors de ces travaux d’aménagement et la petite île, située au droit de la source, a été remodelée.
L’accès au parc se faisait par le côté droit par rapport au chenil actuel. La promenade commençait par un alignement de platanes encadrant une grande allée avant de déboucher sur la partie plus paysagère. L’allée située à gauche, qui est maintenant la plus utilisée, n’existait pas. En fait, actuellement, le parc est visité dans le sens inverse de celui prévu par le concepteur.
La statue près de la source, Ondine , n’a été mise en place plus tard, vers les années 1920-25. Mais nous n’avons actuellement rien de précis sur les raisons de son installation. Si elle existe toujours, c’est grâce aux jardiniers municipaux qui l’ont sauvée du pillage lors de la guerre 39-45 en la cachant dans l’île. Elle n’a retrouvé sa place qu’après la Libération.
Par ailleurs, vers 1930, une maisonnette a été aménagée dans la petite île à laquelle on accédait par un pont imitation bois, très en vogue dans les jardins du XIXè siècle. Cette maison était « la nurserie » de l’élevage piscicole créé à cette époque. Les poissons étaient ensuite transférés dans de grands bacs qu’on peut encore voir devant le bâtiment des pompes, plus installés dans de grands bassins qui se trouvent maintenant enterrés sous l’enclos des daims. C’est grâce à cette activité piscicole que l’on a pu voir pendant longtemps une multitude de truites et de brochets dans le plan d’eau.
L’implantation du parc animalier a débuté vers 1940. Le premier enclos pour les daims avait été aménagé à l’emplacement des jeux actuels. Ce n’est qu’en 1960 que les animaux ont été installés où on les trouve maintenant. Le parc de la Bouzaize est un site classé depuis le 18 juillet 1949 et comprenait en 1988, 621 arbres. Etabli par M. François DUBREUIL, juin 1988, complété par le service des Archives Municipales de Beaune.

Share Button

2 réflexions sur « Beaune – Parc de la Bouzaize et Ancien Embarcadère »

  1. Souvenir, souvenir; après la dernière (?) guerre nos vacances familiales se passaient à Beaune, venant d’Algérie, où je suis né et où mon père travaillait
    à Beaune,Toute la famille Guibert X Renevret s’y trouvait. Merci pour se souvenir qui se perd dans ma mémoire de 82 ans.
    à Dieu

  2. Bonjour et merci pour votre commentaire
    je posterai d’autres cartes postales de cette ville de Beaune afin que votre mémoire reste intacte…
    Cartophilement
    Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.