Au Pays du Champagne – Maison Moët & Chandon – La mise en Bouteilles

Au Pays du Champagne - Moët & Chandon

Au Pays du Champagne – Moët & Chandon – La mise en Bouteilles

Au Pays du Champagne – Maison  Moët & Chandon
La mise en Bouteilles ( 343) 
éditeur imprimeur – Choque -Epernay 
§

Comment les bulles viennent au Champagne ?
L’élaboration du vin expliquée en 9 étapes :
Etape 1 – Les vendanges : à l’issue de la vendange, le raisin est pressé.
Etape 2 – La vinification du champagne commence classiquement comme celle du vin blanc. Le moût – jus de raisin qui n’a pas encore fermenté – est installé dans des cuves ou dans des fûts, selon les Maisons, pour que s’effectue la première fermentation dite « alcoolique ».
Etape 3 – Cette fermentation alcoolique est également appelée « transformation du sucre en alcool ».
Etape 4 – Composition de l’assemblage : la fermentation terminée, le vin toujours tranquille mais clarifié, est prêt à entrer dans la composition de
l’assemblage. Cette opération incontournable et primordiale intervient en général au printemps suivant la vendange. L’élaborateur détermine, à partir de ces vins tranquilles – dits « vins clairs » différenciés soit par l’année de vendange, soit par le cru, soit par le cépage – la composition de la future cuvée. Pour cela, il se fie à son expérience, à sa mémoire olfactive et sensitive ainsi qu’à son intuition.
Etape 5 – Mise en bouteille : une fois la cuvée mise au point, le vin reçoit des levures naturelles et quelques grammes de sucre, avant d’être mis en bouteilles. Ces dernières sont alors bouchées et couchées dans les caves champenoises creusées dans la craie.
Etape 6 – La deuxième fermentation beaucoup plus longue que la première commence. Le vin tranquille devient tout doucement effervescent et développe ses arômes dans le calme et l’obscurité. Un dépôt – constitué de lies à l’origine du bouquet du futur vin – doit alors être évacué.
Etape 7 – Le remuage est une opération qui consiste à amener tout doucement le dépôt vers le col de la bouteille, et ensuite au dégorgement qui permet l’expulsion dudit dépôt. Vient le moment d’ajouter dans la bouteille une liqueur, composée de vieux vins, à laquelle on ajoute une petite quantité de sucre de canne, dont la proportion varie selon le type de vin, brut, demi-sec ou sec.
Etape 8 – Le champagne est prêt : la bouteille peut être bouchée, muselée, habillée d’une collerette et d’une étiquette, et enfin coiffée d’une capsule.
Etape 9 – Le champagne peut être dégusté !
(http://www.epernay.fr/)

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.