Le bourreau est prêt pour la sentence et la tête du jeune appelé va bientôt tomber

Le bourreau est prêt pour la sentence et la tête du jeune appelé va bientôt tomber

Le bourreau est prêt pour la sentence et la tête du jeune appelé va bientôt tomber

l’Enterrement du père cent par les soldats  
carte photo
§ 

L’enterrement du père cent par des militaires en trois photos… Et voici la deuxième photo. Sur cette photo, le bourreau est prêt pour la sentence et la tête du jeune appelé va bientôt tomber. Le Père Cent était le jour où l’appelé n’était plus qu’à 100 jours de la fin de son service militaire. Ce jour du Père cent était l’occasion aux appelés de faire une parodie d’enterrement et ces acteurs improvisés finissaient très souvent bienalcoolisés. En plus de cette mise en scène, certains posaient la comédie en envoyant une lettre humoristique en forme de lettre de deuil à la famille pour les prévenir qu’il ne restait plus que 100 jours avant les libérations et le retour au civil. Les personnes qui ont fait leur service militaire dans les années 60 ou 70 connaissent plus l’expression »Avoir la Quille », expression qui symbolisait pour nous les appelés la fin du service militaire.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.