En Auvergne – Sur la Montagne – La Traite des Vaches

Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

En Auvergne – Sur la Montagne – La Traite des Vaches

Dos séparé -circulé à découvert le 21 /01/1912

§

Oti ,sons estré estocados

Nostré bacos boou pas brouchia

Mes lourds titinos sou gruftados

E lou boun lait dréou lo cochia

Etios ne Marcenac

¤

Je vous donne la correspondance complète écrite au verso de la carte par une amie du destinataire qui sans nul doute est la traduction de ce patois auvergnat  .

« La sans être attachées

Nos vaches vont pas broncher

mais leurs tétines sont gonflées

et leur bon lait doit leur peser »

¤

Si un auvergnat connait ce patois , il manque à mon avis la traduction de la dernière phrase : (Etios ne Marcenac)

Est-ce un nom propre ou une petite phrases laissée sans traduction ?

Merci de me laisser  un commentaire si vous avez la réponse !

Share Button

4 réflexions sur « En Auvergne – Sur la Montagne – La Traite des Vaches »

  1. L’auteur du quatrain est Etienne Marcenac ( 1874-1956) d’Arnac (Cantal).
    Le texte imprimé n’est pas de très bonne qualité. Je prendrai ultérieurement le temps d’apporter quelques corrections à votre lecture. A moins que vous n’ayez déjà des réponses plus complètes?

    Bien cordialement.

  2. Bonjour et merci pour ce renseignement précieux, la phrase « Etios ne parcenac » est donc le nom de l’auteur en patois auvergnat  » Etienne Marcenac  »
    Encore merci
    Pascal

  3. L’impression de la carte est de mauvaise qualité et des lettres sont effacées. Le nom de l’auteur n’est donc pas en patois mais bien en français et la première lettre, couverte par le cachet est un M, pas un P.
    Pour le quatrain, je lis:
    Oti, sons estré estocados,
    Nostrei bacos boou pas brounchia
    Mes lours titinos sou guiflados (?)
    E lou boun lat diéou lo cotchia
    J’hésite sur le mot « guiflados » ou  » gunflados ».

    La traduction française est correcte. Cependant, au plus près du texte, je préfère:
    Ici sans être attachées …
    Nos vaches ne vont pas …
    Le bon lait doit lui peser.

    Enfin si l’on veut rétablir la graphie classique de la langue d’oc, je propose:

    Aqui, sans estre estacadas
    Nostres vacas van pas bronchar
    Mes lors titinas son cofladas
    E lo bon lach deu la catchar.

    Mon clavier ne me permet pas d’utiliser l’accent sur les « o » pour distinguer le son /o/ du son /ou/. C’est là un occitan standard. N’étant pas Auvergnat, je m’en remets à un spécialiste pour donner une forme plus conforme à la langue de l’auteur.
    Merci en tout cas de vos belles cartes.

  4. Bonjour et merci pour toutes ces explications
    je rectifie le ‘P’ « de Etios ne parcenac  » ce qui nous donne ‘Etios ne Marcenac’ et je pense que la traduction du texte n’est pas loin de la vérité ,mais si un spécialiste Auvergnat a une autre traduction ,merci d’avance pour son commentaire !
    Merci encore pour vos commentaires
    A bientôt
    Pascal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.