Carte Postale Ancienne – Francois COPPÉE par l’Illustrateur Pierre Fracasse

Carte Postale Ancienne - Francois COPPÉE par l'Illustrateur Pierre Fracasse

Carte Postale Ancienne – Francois COPPÉE par l’Illustrateur Pierre Fracasse

Francois COPPÉE  
illustrateur Pierre Fracasse
§

Par mon COPPÉE ! Disait un spirituel buveur qui avait l’habitude de jurer par sa base. Ce mot passera à la postérité : Cul n’est-il pas désuet et derrière ridicule; tandis que COPPÉE !…Auteur dramatique, conteur, et poète de l’école parnassienne ( Les arts pour les Arts) François Édouard Joachim Coppée est né le mercredi 26 janvier 1842 à Paris. Élu à l’académie Française en 1884, on lui doit en autres de très nombreux poèmes. Francois Coppée décède le samedi 23 mai 1908 à Paris et sera inhumé au cimetière Montparnasse. Personnellement j’aime assez ce poème de Francois COPPÉE… Est-ce que les oiseaux se cachent pour mourir ?   

Le soir, au coin du feu, j’ai pensé bien des fois
À la mort d’un oiseau, quelque part, dans les bois.


Pendant les tristes jours de l’hiver monotone,
Les pauvres nids déserts, les nids qu’on abandonne,
Se balancent au vent sur un ciel gris de fer.
Oh ! comme les oiseaux doivent mourir l’hiver !
Pourtant, lorsque viendra le temps des violettes,
Nous ne trouverons pas leurs délicats squelettes
Dans le gazon d’avril, où nous irons courir.
Est-ce que les oiseaux se cachent pour mourir ?

 

 

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.