Carte postale Ancienne d’EPERNAY – Un pressoir de 1900

Epernay-Un pressoir

Epernay-Un pressoir

EPERNAY – Un pressoir 
éditeur Nouvelle galerie 
Dos séparé – circulé à découvert en 1905
§

Restons aujourd’hui à Épernay devant un pressoir comme on ne voit plus guère aujourd’hui dans nos campagnes, sauf peut-être dans des musées ou en décoration à l’entrée des villes et des jardins privés. Sur cette carte postale la balance est prête à peser les paniers lourdement remplis de belles grappes blondes de ce raisin de Champagne. Bien sûr je peux comprendre que la modernisation a fait disparaitre ce genre de pressoir artisanal pour devenir aujourd’hui des usines à vins. Je peux aussi comprendre que le tracteur est plus facile à utiliser que le cheval ou le boeuf dans nos champs et aussi que l’automobile est plus pratique que le bel attelage de chevaux, j’ai compris… Mais

comprendre qu’il va m’être interdit de faire une petite flambée dans ma cheminée, ça je ne le comprends pas, même si on veut me faire croire que je suis un des gros pollueurs de l’ile de France. Non-messieurs les politiciens à deux balles, c’est trop facile de nous faire porter le chapeau de la pollution en nous demandant encore et encore de se priver de quelques bons moments passés autour d’une cheminée. Aujourd’hui c’est l’ile de France qui est punie mais demain votre interdiction sera pour le reste de la France… Aux armes citoyens … formez nos buches à foison …brulons brulons … notre bois impur qu’abreuvent nos sillons…  

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.