Fête Foraine – Le Marchand de Coco bien frais

La Fête Foraine Le Marchand de Coco.

La Fête Foraine Le Marchand de Coco – Cliquez sur la carte pour l’agrandir et en voir tous les détails

30  – Fête Foraine Le Marchand de Coco
éditeur MS&Cie 
Dos séparé – non circulé 
§

Nous sommes dans les années 1900 et les enfants qui s’amusent à la fête foraine se désaltèrent en buvant du Coco. Pour les très jeunes et moins jeunes, n’imaginez pas que ce coco était le jus de la noix de Coco que l’on trouve maintenant un peu partout dans les supermarchés…Que nenni, en fait cette boisson était le résultat tout simplement de la macération de bois de réglisse dans de l’eau citronnée que l’on servait bien frais. À cette époque le verre de coco était bon marché et se vendait environ 5 centimes, ce qui était à la Belle Époque encore accessible à beaucoup. Bien souvent le marchand de coco de la belle saison se transformait en hiver en vendeur de tisane bien chaude, en passant de… » Venez boire le Coco.. Le Coco.. Le Coco.. bien frais » À… Venez boire ma tisane…elle est chaude très chaude ma tisane…!       

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.